CAMEROUN : UNE SALLE DE NEONATOLOGIE EQUIPÉE OFFERTE GRACIEUSEMENT À L’HOPITAL DE DISTRICT DE BAMENDJOU PAR EMMANUEL MUKAM, ANCIEN MAIRE DE LA COMMUNE DE BAMENDJOU

0
242

Doté d’un plateau technique faible notamment avec l’absence de couveuse pour bébé, l’hôpital de district de Bamendjou a enregistré plusieurs cas de décès de bébés prématurés à la naissance.

Pour mettre un terme à ces décès ou alors les réduire à leur plus simple expression, la famille OUMBE SOH MUKAM GUTCHOUO DANG sous la houlette d’un de ses fils Emmanuel MUKAM, ancien maire de la commune de Bamendjou, a gracieusement offert à cette institution sanitaire une salle de néonatologie équipée de deux couveuses : Une couveuse simple et une couveuse complète munie d’un appareil de photothérapie.

Le donateur dit réagir à une interpellation du Seigneur car en 2017,il a été frappé par le décès de ses petits-fils, des triplés nés prématurés à l’hôpital de district de Bamendjou. Faute de couveuse, les bébés ont pas de vie à trépas.

Logée dans l’une des salle de l’hôpital de district de Bamendjou, la salle qui abrite désormais la salle de néonatologie a reçu une cure de jouvence. Des travaux de génie civil ont été faits pour que le milieu soit propre et sain.

“C’est vrai je suis un homme politique, je ne suis candidat à rien. Je le fait de tout cœur”. Précise Emmanuel MUKAM.

Un don d’une importance capital qui vient relever le plateau technique de l’hôpital de district de Bamendjou et qui servira les populations de l’arrondissement de Bamendjou et ses environs, ce à la satisfaction du corps médical.

René KAMDOUM, maire de la commune de Bamendjou, par ailleurs président du comité de gestion de l’hôpital de district de Bamendjou exprime sa profonde gratitude à la famille OUMBE SOH MUKAM GUTCHOUO DANG et invite les autres élites de la localité à suivre cet exemple pour un développement de la commune.

 

Emmanuel MUKAM qui a été maire de la commune de Bamendjou pendant 11 années invite les élites à revenir vers le maire pour toute action ou œuvre de développement car dit-il, le maire connait mieux les besoins des populations à travers le plan de développement communal.

Herbert Wiliams KOUAMOU

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.