Ministère du travail et de la sécurité sociale : signature de la convention collective nationale des entreprises de gestion des déchets, de l’assainissement et des activités connexes du Cameroun

0
227
bien
Éric NGNIKEU en plein travail devant un bac à ordures devant le CHU à Melen.

Cette cérémonie qui s’est tenue le vendredi 20 décembre dernier avait pour cadre la salle de conférences du ministère du travail et de la sécurité sociale (Mintss). C’était en présence des membres de la commission chargée de la révision de la convention.

Cette commission avait pour document de base le projet de document proposé par le groupe employeur et la contre-proposition des travailleurs pour trouver un consensus. Elle avait pour mission de procéder à la négociation de la convention collective nationale des entreprises de gestion des déchets, de l’assainissement et des activités connexes du Cameroun dans le but de doter la tranche d’activités d’un encadrement juridique des relations professionnelles dans ce secteur.

 

Au terme d’une année de travail, au titre des avancées obtenues par rapport à la négociation de la convention collective nationale des bâtiments et travaux publics, l’on relève la revalorisation salariale pour les catégories I à III dans le but de prendre en compte  le nouveau SMIG initié depuis 2014. En outre, les travailleurs de la branche d’activité  bénéficieront désormais d’une prime de transport d’un montant de 600 frs par jour de travail, et le récipiendaire d’une médaille d’Honneur de travail aura droit à une prime dont le montant est égal à 7.000 mille francs par année d’ancienneté de médaille et pour chaque insigne reçu.

Quelques réactions après la signature de la convention

Michel NGAPANOUN, directeur général d’Hysacam

« La convention collective que nous venons de signer c’est le résultat d’une négociation entre les travailleurs et les employeurs. Le souci majeur c’est que leurs prestation soient payés, la convention n’es pas entre l’entreprise et ses clients. C’est une grande satisfaction car nous sommes maitres, nous œuvrons depuis plus de 20ans à l’avènement d’un cadre juridique propre à notre domaine d’activité. Nous sommes satisfaits aujourd’hui car les dénominations, les termes propres à notre activité sont utilisés et on s’y retrouve. Etant une entreprise qui milite pour le partage des richesses avec le personnel qui au quotidien permet pour la réussite de l’entreprise, nous militons pour le partage des richesses, après 50ans de présence, notre expérience parle pour nous.»

Nathalie Flore NNIA,
représentante de la société Flores services porte parole des employeurs

« Pour avoir conduit les employeurs de ce secteur durant 12 mois, nous avons durant la durée des travaux milité pour l’intérêt partagé entre les employeurs et les travailleurs car nous sommes un couple condamné à cheminer ensemble. Dans notre secteur les employés étaient méprisés et c’est l’occasion pour moi de dire que nos partenaires vont mieux nous respecter. Un travailleur épanoui se traduit par son exemplarité au service et même en dehors ce qui réduit considérablement les accidents de travail ou sur le du travail. Beaucoup d’entreprise traine encore le pas pour nous rejoindre dans ce combat qui remet l’être au centre des considérations.»

Clément NOUMSI

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.