EXCELLENCE SCOLAIRE : « AND THE NEXT », SIGNALE INÈS LAURE KAMTO !

0
186

LA MAIN SUR LE COEUR,  LA VICE-PRÉSIDENTE COMMUNALE DE LA CAMPAGNE POUR BAHAM ET MEMBRE DE LA  COMMISSION NATIONALE  INTENDANCE ET LOGISTIQUE DU RDPC  PENSE À UNE FONDATION ÉPONYME.

Très sollicitée par plusieurs établissements scolaires comme marraine, la Reine mère Mafeu BOU lala’a ne cesse de multiplier les dons et promesses. Celle qui vient d’offrir des fournitures scolaires et parapluies sans compter de l’aide financière, ne manque pas également d’exprimer son souhait de voir Baham se développer avec la participation de tous et même des tout petits à travers leurs résultats. C’est ainsi que dans certains établissements, elle se charge de payer la pension, offre des fournitures à d’autres et des bourses selon les critères liés à son attachement et la qualité des résultats. Sa récente sortie s’est faite en mi-juin à l’école maternelle EEC de DEMGO Baham. Cet établissement basé dans son quartier d’origine a bénéficié de la présence physique de Inès Laure KAMTO.

L’épouse du roi Baham a pendant près de 3 heures d’horloge, célébré le départ en congé des tout petits en les accompagnant dans la danse, les plays back et défilé de mode. Rythme cadencé, elle aura laissé sans voix l’assistance avec sa bonne humeur mais également les multiples cadeaux dont elle se charge toujours. Les cinq premiers de l’école primaire EEC de DEMGO auront alors bénéficié chacun d’un sac qui contenait des fournitures scolaires tandis que  tous ceux de la maternelle recevaient chacun 1 sac avec fournitures en plus des parapluies estampillés Inès Laure KAMTO.  Un geste salué par Brigitte KAMTO, la directrice de l’école maternelle EEC de DEMGO qui bénéficie pour la deuxième fois  des largesses de la reine mère mafeu Beuh lala’a : « Toujours la joie, je suis très contente parce que c’est la seule chose qu’elle sait offrir le mieux. Toujours elle nous surprend agréablement mais on attend encore beaucoup d’elle. Je saisi cette occasion pour appeler les autres élites parce que l’école est toujours dans le besoin. Qu’ils s’associent à la reine mère pour nous venir en aide et que le village DEMGO puisse bien grandir. Nous n’avons pas les  bâtiments et c’est ça le gros problème. Notre priorité c’est ça. Nous avons donc espoir que le seigneur fasse prospérer les œuvres de la reine mère et touche certains cœurs. »

UNE FONDATION INÈS LAURE KAMTO

« Il y aura toujours une prochaine fois et innovations ce, autant de fois que Dieu me le permettra. Pourquoi pas quelque chose avec le nom de la reine mère ? J’ai parcouru plusieurs établissements de Baham pour expliquer à ces enfants que seul le travail paye. Je suis fille et épouse Baham. Pourquoi pas quelque chose ici, pourquoi pas une école avec le nom de la reine mère ? Il y’a beaucoup à faire, une fondation même ou une école Inès Laure KAMTO pour tous les 17 villages que forme Baham et Batié y compris. »  Pour le docteur Inès Laure KAMTO, cette fondation urge : « Les touts petits, les orphelins et également les déplacés de Bamenda. Leur venir en aide nous tient en cœur parce que ces derniers temps, le Cameroun bouge fort  à cause de cette crise dans le Nord-Ouest et le Sud-ouest. Cette fondation va recueillir tout le monde venant de partout. La première des choses, il faut être Camerounais d’origine. », la vice présidente communale de la Campagne pour Baham et membre de la commission nationale intendance et logistique du RDPC   poursuit dans l’annonce de ses projets en indiquant qu’elle suit les pas de la première dame du Cameroun :

« C’est ce que notre première dame nous demande de faire, on est donc obligé d’élargir ses œuvres parce qu’elle ne peut pas être partout. Nous sommes en quelque sorte ses représentants dans tout le département des hauts plateaux. »

Pour ce qui est des innovations, le docteur Inès Laure KAMTO a désormais dans sa caravane la “Miss Langue et Culture Baham”. Question précise-t-elle, de faire la promotion de la culture. Colette Charnelle SIEGO KALI n’a pas manqué d’apprécier le déploiement de la Reine mère depuis 2 ans: « Je suis très heureuse du soutien que  docteur Inès Laure KAMTO nous donne à Baham et c’est grâce à elle qu’on connaît désormais la valeur de Miss Langue et Culture Baham. Sa générosité nous honore  dans les Hauts-Plateaux et partout dans le Cameroun. » 

Flore KAMGA KENGNE

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.