DRAME DE GOUACHE : MADELEINE TCHUINTE DÉFINIT LES RESPONSABILITÉS!

0
321

RENDUS SUR LE SITE OÙ 43 PERSONNES ONT PERDUES LA VIE À BAFOUSSAM, LE MINISTRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION (MINRESI) A ADRESSÉ SA COMPASSION À L’ENDROIT DES VICTIMES ET FUSTIGÉ L’INERTIE DU GOUVERNEMENT D’UNE PART, ET LE MANQUE DE SÉRIEUX DES HABITANTS DE LA ZONE DU SINISTRE.

” Nous n’accusons personne, c’est une faute collective ! “

Pour le Docteur Madeleine TCHUINTE, le gouvernement aurait pu éviter la mort de ces Camerounais : << Le MINRESI se sent doublement interpellé par le glissement de terrain de GOUACHE. D’une part, il est question d’assumer un rôle régalien inscrit dans son cahier des charges et qui figure dans son organigramme de 2012 >>. L’inertie du gouvernement sera donc corrigé si l’on s’en tient aux propos du MINRESI : << L’équipe des chercheurs que je conduis , souhaite apporter à la fois son expertise et surtout son savoir-faire scientifique et technologique, non seulement à la compréhension du phénomène, mais aussi de ses conséquences ainsi que le mécanisme de prévention d’autres catastrophes futures >>.

Comme solution, Madeleine TCHUINTE énumère les instituts sous tutelle du MINRESI qui ont la compétence avérée pour y contribuer à savoir, l’INC qui se chargera, déclare-t’elle, de mettre à la disposition du délégué du gouvernement auprès de la CUB (Communauté Urbaine de Bafoussam) une cartographie des zones inconstructibles. Le MINRESI précise à cet effet que ladite cartographie a été réalisée en 2018 sur Bafoussam. Parmi les instituts énumérés on a également l’IRGM, l’IRAD, l’ANRP, l’IMPM et la MIPROMALO : << La MINPROMALO est prête à construire des cases de recasement en matériaux locaux >>

DOCTEUR MADELEINE TCHUINTE APPELLE À PLUS DE RESPONSABILITÉ POUR ÉVITER UN AUTRE DRAME DANS LE FUTUR

Le MINRESI a utilisé la carotte et la chicote ce vendredi à Bafoussam pour adresser ses condoléances aux sinistrés et fustiger la légèreté dans le choix des lieux d’habitation: << Du fait de sa charge négative, GOUACHE était le lieu par excellence où était autorisés des rites d’expiation et autres pratiques propitiatoires. Il devient impératif, d’un point de vue purement scientifique , de comprendre par quel mécanisme un site initialement exclu du champ de la vie humaine est progressivement devenu le lieu d’habitation des populations d’origines diverses. >>

Après avoir relaté l’histoire tristement célèbre de GOUACHE, le MINRESI annonce que tous les sites déclarés inconstructibles seront désormais vidés progressivement pour éviter d’éventuels drames dans la ville de Bafoussam.

SOUTIEN DU DOCTEUR MADELEINE TCHUINTE AUX VICTIMES

Après sa visite sur le site, le MINRESI s’est rendu à l’hôpital de Bafoussam. En ce qui concerne les appuis matériels, elle a offert des denrées de première nécessité dont l’huile de palme, du riz et du savon, en plus d’une enveloppe. Le docteur Madeleine TCHUINTE promet qu’elle reviendra au mois de février prochain pour distribuer des semences améliorées de divers spéculations afin dit-elle, de permettre aux victimes de se reconstruire.

À noter que tout ceci a été remis au gouverneur Augustine AWA FONKA qui se chargera de la redistribution aux 150 familles.

Flore KAMGA KENGNE

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.