Décès d’une camerounaise dans des conditions troubles : L’ordre national des médecins se saisit du dossier.

0
242

Son président l’a fait savoir vendredi dernier à Yaoundé, au cours d’une conférence de presse à l’issue des travaux de leur assemblée générale ordinaire.

Dans un échange avec les hommes et femmes des médias, le Docteur Guy Sandjon a indiqué que plusieurs actions ont été menées depuis que cette affaire qui fait les choux gras de la presse en ce moment, a été portée à la connaissance de l’Onmc l’ordre national des médecins du Cameroun. Notamment, l’Onmc a saisi son conseil juridique ainsi que la déléguée régionale de la santé publique du Centre. Il a convoqué le propriétaire de la clinique et le médecin pratiquant de l’opération chirurgicale pour des fins d’enquête. « Si les faits sont avérés, il sera sanctionné conformément au code disciplinaire de l’Onmc. Les sanctions vont de la suspension à la radiation en passant par l’avertissement et le blâme » a précisé le président de l’Onmc qui invite la famille éplorée à se rapprocher de son institution pour éventuellement des éclairages complémentaires.

En rappel une jeune camerounaise de nationalité Suisse en séjour au bercail, a rendu l’âme le 22 octobre dernier des suites d’une opération de chirurgie esthétique dans ce centre hospitalier situé dans la ville de Yaoundé. Depuis lors les compétences du médecin sont mises en doute par une certaine opinion.

Le Dr Guy Sandjon a également dressé le bilan des activités réalisées au cours de cette année 2019 qui s’achève. Il a entre autre cité la remise d’un important don de matériel médical à l’hôpital de district de Mbanga ; l’installation des bureaux régionaux de l’Onmc ; la numérisation de l’Onmc ; l’accompagnement du gouvernement dans le processus de mise en œuvre de la couverture de santé universelle…

Comme perspectives, l’Onmc entend bâtir un immeuble à son siège à Yaoundé et un autre R+5 sur son lot acquis dans la ville de Douala…

Les travaux de lassemblée générale ordinaire de l’Onmc ayant connu la présence de plusieurs membres du gouvernement ont permis aux médecins de porter quelques préoccupations à l’attention du ministre de la santé publique et de faire un état des lieux de la couverture santé universelle. Plusieurs exposés en outre ont été développés à l’intention des participants notamment sur le rôle de la diaspora dans le système de santé camerounais ; le jeune médecin face à la pratique médicale au Cameroun et la couverture santé universelle : dispositif de départ et humanisation des soins.

Demetrio WOUASSOM

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.