Coronavirus : Ambassade de Chine au Cameroun : l’Empire du milieu joue la carte de la transparence sur l’Épidémie de pneumonie causée par le nouveau (2019-nCoV)

0
113

La Chine sollicite l’aide internationale malgré les assurances de son excellence M WANG Yingwu. L’Ambassadeur de Chine au Cameroun était face à la presse locale ce lundi 03 Février 2020 à Yaoundé.

La salle de conférence  de l’Ambassade de Chine à Yaoundé a servi cadre d’expression à son excellence M WANG Yingwu, Ambassadeur de Chine au Cameroun, face à la presse camerounaise ce lundi 3 février 2020. Il en ressort que “en date du 3 février à minuit heure de Beijing, la chine a signalé un total de 17.238 cas confirmés pour 361 décès, 485 personnes guéris et sur un 21.558 cas suspects. Il faut noter que ces chiffres sont en perpétuelle évolution au vue de la situation actuelle de l’épidémie”.

C’est en Décembre 2019 que plusieurs cas de pneumonie impliquée sont déclarés à Wuhan en Chine, dans la province de Hubei. Ils ont été ensuite identifiés comme des pneumonies causées par un nouveau coronavirus qui est principalement transmis par des gouttelettes provenant de la toux et des éternuements, et pour la plupart des cas liés à un contact direct (dans un rayon de 2 mètres environ). La période d’incubation pouvant aller jusqu’à deux semaines (14 jours). Les personnes infectées par le virus  présentent des symptômes à des degrés divers, dont la plupart ressemblent à un Rhume ou une grippe ordinaire, certains avec de la fièvre ou  une légère toux et d’autres avec une pneumonie, des difficultés respiratoires, et cela peut entraîner la mort du patient.  Selon l’organisation mondiale de la santé(OMS), la létalité du virus est estimée entre 2% et 4% environ. Des mesures ont été prises par les gouvernements locaux des régions  touchées par l’épidémie afin de réagir de manière globale à savoir la concentration des meilleures ressources médicales et redoubler les efforts de traitement pour les patients gravement atteints, le renforcement de la classification et du dépistage des patients et confirmer le diagnostic. L’augmentation par la construction en préfabriqués en 9 jours de l’hôpital Huoshenshan et l’acquisition de plus de 1.000 lits pour traiter les patients, ainsi que les 24 hôpitaux réquisitionnés. L’autre point a consisté à renforcer la prévention et le contrôle conjoints de l’accès à Wuhan et sa sortie.

Lors de sa visite en Chine en janvier dernier, Dr Tedros, Directeur général de l’OMS a apprécié les mesures considérables prises par le gouvernement chinois pour prévenir et contrôler l’expansion du virus. Il a rappelé que l’évacuation des étrangers n’était pas nécessaire bien que l’OMS ait identifié l’épidémie comme «une urgence de santé publique de portée internationale» le 30 janvier dernier. Les efforts de la Chine pour lutter contre l’épidémie méritent le respect et l’appréciation. Un guide multilingue de prévention et de contrôle de l’épidémie pour les étrangers a été publié en plus d’une ligne verte disponible 24h/24. “Nous saluons ici la collaboration et la sympathie du gouvernement camerounais vis-à-vis du peuple chinois devant cette épreuve et sollicitons l’aide internationale”.

La chine reste ouverte aux échanges d’informations et promet de travailler de manière transparente et concertée avec la communauté internationale pour maintenir la sécurité sanitaire mondiale et régionale, en faisant des efforts et des contributions actifs  pour vaincre cette épidémie. Ça déjà été le cas avec l’épidémie de SRAS en 2003 ou la Chine avait fait preuve de son savoir-faire en apportant une réponse scientifique au fléau.

Clément NOUMSI

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.