Coopération Cameroun – Banque Islamique de Développement

0
232

Quatre nouveaux projets viennent d’être lancés au Cameroun. Il s’agit du Projet de Développement de la Commercialisation de Bétails et des Infrastructures d’Élevage (PD-COBIE); du Projet de Développement Rural Intégré Chari Logone phase Il (PDRI Chari Logone II) ; du Projet d’Élimination de la Transmission du VIH/SIDA de la Mère à l’Enfant ; et du Projet d’Infrastructures Agricoles et Développement des  Chaînes de Valeurs au Cameroun. La cérémonie de lancement officiel s’est déroulée ce 12 décembre 2019, à l’hôtel Hilton de Yaoundé.

Cette cérémonie a été co-présidée par le Ministre délégué auprès du MINEPAT,  Paul TASONG et le représentant du Gouverneur pour la Banque Islamique de Développement au Cameroun, en présence du Représentant du Bureau régional de la BID, Mamadou Alpha Bah. Ces 04 projets dont le coût global est évalué à 82 milliards de FCFA, portent ainsi le portefeuille actif de cette coopération à 514 milliards de FCFA pour 20 projets et visent globalement à améliorer les conditions de vie des populations.

De manière spécifique, le PD-COBIE a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire à travers la modernisation de l’élevage, de la commercialisation de bétails, et la construction des infrastructures zoo-sanitaires dans les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême Nord. Le PDRI Chari Logone II quant à lui vise à améliorer la qualité de vie des populations du département du Logone et Chari à travers une remise à niveau des principales chaînes de valeurs et le désenclavement des principaux bassins de production. Le  troisième, Projet d’Élimination de la Transmission du VIH/SIDA de la Mère à l’Enfant vise à réduire considérablement la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant et à renforcer les capacités des personnels de districts de santé répartis dans 06 régions (Ouest, Est, Adamoua, Nord, Sud, Extrême Nord). Enfin le Projet d’Infrastructures Agricoles a pour objectif de contribuer au développement inclusif en augmentant les revenus des petits exploitants et des prestataires de services agricoles.

Quelques réactions aux termes des travaux:

– Étienne Valère OLOUGOU OKOUNOU coordonnateur National du projet de développement de la commercialisation de Bétails et des infrastructures d’élevage (PD-COBIE)

« Dans le cadre des financements avec la BID et l’Etat du Cameroun, le projet de développement et de la commercialisation du bétail fait partie des quatre projets qu’on vient de lancer officiellement qui vise l’amélioration des conditions de vie des populations les plus démunis des trois régions septentrionales. A travers les bonnes pratiques, le commerce nationale et voir même régional va recevoir un coup de fouet d’accélération avec la construction de 16 complexes de marché à bétail, des infrastructures d’élevages, hydrauliques pastorales, la mise en place des chants forages démonstration, l’ouverture des pistes de 48km et ces chants semenciers de 150 hectares dans les trois stations de wakoa, Louguéré et Mindif. Ensuite la réhabilitation du centre de Dokba pour les formations destinées aux jeunes dans les métiers de viandes, de volailles et de production laitière »

– Pr Ali MADI ingénieur Agro-économiste et environnementaliste, coordonnateur projet de développement rural intégré Chari Logone PDRI-CL phase II:

« C’est une bonne nouvelle pour les plus démunis dans une zone économiquement sinistrée avec les problèmes d’insécurité de plus en plus maîtrisé. Les domaines prioritaires comme la santé, l’agriculture et les infrastructures avec l’accès à l’eau potable sont autant d’indicateurs dont l’impact est direct sur la vie au quotidien des plus vulnérables ».



Paul TASONG, Ministre délégué auprès du ministre de l’économie,
de la planification et de l’aménagement du territoire

« Nous célébrons la coopération entre la banque islamique de développement et le Cameroun. Une relation qui s’intensifie avec l’apport de 82 milliards pour quatre projet important dans l’agriculture, de l’élevage, de la santé particulièrement dans la lutte contre le Vih- Sida dans le traitement de la transmission mère-enfants mais aussi dans les infrastructures de base pour l’amélioration des conditions de vie des camerounais ».



Mamadou Alpha Bah, Représentant Régional Banque Islamique de développement

« L’objectif de cet atelier de lancement pour la banque c’est de s’assurer que les uns et les autres, bref tous les acteurs maîtrisent les procédures de passation des marché aussi et surtout connaissent les procédures de décaissement de la BID, ce qui va assurer qu’il n’y aura pas le retard dans l’exécution tout en s’assurant que les fonds mobilisés doit être au profit des bénéficiaires.

Clément NOUMSI

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.