CAMEROUN : YAMPEN OUSMANOU FACE AUX CHANTIERS DE LA COHÉSION SOCIALE  ET DE L’INSECURITÉ !

0
480

LE NOUVEAU PRÉFET DU DÉPARTEMENT DES HAUTS-PLATEAUX A ÉTÉ INSTALLÉ CE JEUDI A LA PLACE DES FÊTES DE BAHAM PAR LE GOUVERNEUR DE L’OUEST AUGUSTINE AWA FONKA.

L’insécurité, les agressions diverses sévissent dans le département des Hauts-Plateaux. Le problème de succession à la chefferie BANGOU reste un épineux problème pour les populations de ce village qui se regardent désormais en chien de faïence suite aux camps qui se sont créés après le décès du roi TAYO II Marcel. C’est approximativement dans ce contexte que le nouveau préfet, YAMPEN OUSMANOU prend fonction d’où les attentes de l’élite locale :
«Avec l’arrivée de monsieur le préfet, c’est un peu d’espoir, nous croyons que notre département doit sortir de son orphelinat. Les agressions au tournant Z et au col Batié,  la cohésion sociale  principalement, le problème de la chefferie Bangou qui aujourd’hui est un problème en suspens où il utilisera son expérience pour voir clair, pour dire ce qui  est, et nous croyons que les populations vont s’accrocher à lui pour que la paix règne et que nous soyons tous unis dans notre département. »

Dans la même lancée que Degaule YEMKWA YOUMBI, notable Bangou, le maire de Bangou Charles NANA déclare :

« Le bateau des Hauts-Plateaux est resté presqu’un an sans le commandant et avec ce nouveau préfet nous attendons que le département revive car, nous comptons sur le nouveau préfet pour réactiver le développement économique et social dans notre commune de Bangou qui est essentiellement basé sur l’agriculture, le petit élevage et la pêche. Nous comptons également sur lui pour donner un nouveau coup de dynamisme à ces activités. »

Pour la reine mère Inès Laure KAMTO : 

« On espère de lui qu’il crée l’harmonie entre les élites du département car, le préfet hérite d’un département très difficile politiquement où les acteurs se jettent les flèches tant à l’intérieur du parti (le RDPC) qu’à l’extérieur (l’opposition). Spécifiquement à Baham, nous sommes dans un arrondissement où se côtoient le MRC et le RDPC. C’est donc avec une grande sagesse qu’il doit gérer ces deux formations politiques. Il doit éviter d’entrer dans les conflits conjugaux des chefferies. Je n’oublie pas le problème de la chefferie Bangou qui est son premier galop d’essai »

PORTRAIT DU NOUVEAU PRÉFET ET RECOMMANDATIONS DU GOUVERNEUR DE L’OUEST

Beaucoup de cas de consommation de cannabis ont été enregistrés dans ce département ainsi que sa culture dans les vallées et suivant les recommandations d’Augustine AWA FONKA, il doit : «  pouvoir mettre un terme à ce fléau. Les résidences des élites sont cambriolées fréquemment ces derniers temps. Il doit également nous gérer le problème de Bangou, ce problème qui divise une partie de la population. Nous préparons  les élections, et le préfet doit se rassurer qu’elles se tiendront sans problème dans ce département. Le problème de coupeurs de routes au col Batié est également une priorité pour la sécurité. » Une invite à un homme pétri d’expérience selon les propos du gouverneur de l’Ouest dans la présentation du nouveau préfet dans son discours d’installation :

« Né le 20 juillet 1973 à Koutaba, dans le département du Noun, YAMPEN OUSMANOU est marié et père de 2 enfants. Après son baccalauréat A4 espagnol, quelques années après avoir obtenu sa licence en droit, il est admis à l’école nationale de l’administration et de la magistrature (ENAM). Il en sort diplômé de la section administration générale. De 1992 en 1995, il occupe successivement les postes de chef de service de personnel et didactique, de personnel administratif et financier, chef de service professionnel des services techniques au ministère de la fonction publique et de la reforme administrative. De 1995 à 1996, il entame sa carrière au commandement territorial comme deuxième adjoint préfectoral de Mora , de 1996 à  1999, il est deuxième adjoint préfectoral  de Yaoundé 2, de mars 1999 en 2000, il est nommé Sous-préfet respectivement dans les arrondissements situés au Nord, dans le Littoral et le Centre, d’abord à Yaoundé 4 puis Yaoundé 2 où il sera promu par le décret n° 2019 /536 du 07 octobre 2019 du chef de l’État préfet du département des Hauts-Plateaux »

 

En rappel, il remplace à ce poste  le préfet Félix BILONOUGOU décédé.

Flore KAMGA KENGNE

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.