CAMEROUN : UNE STATION DE TRAITEMENT D’EAU INAUGURÉE SUR LA METCHE DANS LA RÉGION DE L’OUEST

CE PROJET INSTALLÉ SUR LA METCHE (RIVIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA MIFI) A ÉTÉ CONSTRUIT SOUS FINANCEMENT CONJOINT D’EXIMBANK CHINE ET DE L’ETAT DU CAMEROUN À HAUTEUR DE PLUS DE 41 MILLIARDS DE FRANCS CFA, CETTE STATION DE TRAITEMENT D’EAU A ÉTÉ INAUGURÉE CE 17 SEPTEMBRE 2018.

0
702

CE PROJET INSTALLÉ SUR LA METCHE (RIVIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA MIFI) A ÉTÉ CONSTRUIT SOUS FINANCEMENT CONJOINT D’EXIMBANK CHINE ET DE L’ETAT DU CAMEROUN À HAUTEUR DE PLUS DE 41 MILLIARDS DE FRANCS CFA, CETTE STATION DE TRAITEMENT D’EAU A ÉTÉ INAUGURÉE CE 17 SEPTEMBRE 2018.

Les coupures d’eau font partie du quotidien des habitants dans la région de l’Ouest Cameroun. La mise en service officielle de la station de traitement d’eau potable sur la Métché semble donner espoir aux populations quant à la disponibilité réelle de ce liquide naturel dans les ménages si l’on s’en tient aux propos du ministre de l’énergie et de l’eau (MINEE) en déplacement sur les lieux :

« l’ouvrage mis en service officiel est une extension de l’installation de traitement d’eau potable de la Métché. Les travaux de cet ouvrage ont consisté en la construction de la nouvelle station de traitement de 10.000 m3 d’eau par jour, l’extension de la station de pompages d’eau de Bafoussam-bas de 10.000 md’eau par jour, l’extension de la station de Bafoussam-moyen de 8900 md’eau par jour, l’extension de la station de pompage de Bandjoun de 5100 md’eau par jour, la construction d’un recevoir à Bandjoun de 300 m3, la construction d’une station de pompage de 1.000 md’eau par jour et d’un château d’eau de 300 mà Bayangam, la construction d’un château d’eau à Bafoussam-haut de 1.500 m3, la construction d’un château d’eau de 500 mà Baham, la construction d’un château d’eau de 300 mà Batié, la construction d’un château d’eau de 300 mà Bangou et l’extension du réseau primaire, secondaire et tertiaire de 393.900 mlinéaires », a présenté présente Gaston Eloundou Essomba, MINEE.

La canalisation d’une longueur totale de 400 km assurant la conduite de l’eau vers les villes environnantes et la distribution dans les différents ménages a été annoncée. Il s’agit de recueillir l’eau de la Métché, de la traiter en la rendant propre à la consommation. Les populations de Bafoussam et ses environs attendent encore de bénéficier de la consommation d’une eau de bonne qualité et en quantité de manière réelle.

Ces ouvrages ont été financés par Eximbank Chine d’une part et de l’Etat du Cameroun d’autre part, pour un coût total de 41.545.210.040 Fcfa HT (41 milliards 545 millions 210 milles 40 francs cfa hors taxe). Ils ciblent une population évaluée à 700.000 habitants jusqu’à l’horizon 2030.

Selon Gaston Eloundou Essomba, cet aménagement mis en service va permettre aux populations des villes de Bafoussam, de Bandjoun, de Bayangam, de Baham, de Bangou de jouir d’un système complet, autonome et moderne d’alimentation en eau potable.

La question de l’accès à l’eau potable en quantité et en qualité demeure au centre des préoccupations des ménages des différentes villes de la région de l’Ouest.

Armel Djiogue

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.