CAMEROUN: FÊTE NATIONALE 2019: LA PAIX, L’UNITÉ NATIONALE ET LE VIVRE ENSEMBLE EXALTÉS À NKOTENG.

Le Sous-préfet Mathieu Nebassi présidait les manifestations à la Place des Fêtes de Nkoteng dans le département de la Haute-Sanaga.

0
221

Faste et solennité ont ponctué la célébration de la 47ème édition de la fête nationale de l’unité à Nkoteng dans le département de la Haute-Sanaga, placée sous le thème « unité dans la diversité, atout majeur du peuple camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence ».

Il est pile 10 heures, lorsque le Sous-préfet arrive à la place des fêtes de Nkoteng, l’hymne national est exécuté, suivi par la revue des troupes. Mathieu Nebassi va serrer les mains des corps constitués avant de s’installer à la tribune officielle.

Elevé au grade de chevalier de l’ordre national de la valeur, Ibrahima Halilou, coordonnateur d’exploitation à la Sosucam reçoit des mains de l’autorité administrative, sa médaille pour son mérite et travail bien fait au service de la nation, puis s’en suivent des félicitations.

« C’est un sentiment de fierté qui m’anime en ce moment d’appartenir à l’ensemble national, d’être né à Garoua, d’avoir grandi à l’étranger et de travailler à Nkoteng. Quel exemple d’unité nationale, d’être récompensé et reconnu à Nkoteng. Je suis tout à fait fier qu’on m’ait honoré en cette 47ème édition de la fête nationale de l’unité d’autant plus que l’initiative vient des autorités publiques. Le message aux autres c’est de travailler. On n’a rien sans travailler, sans effort. L’effort c’est le lot de tout le monde et pour ceux qui veulent arriver » déclare le récipiendaire.

LE DÉFILÉ

Le carré constitué de forces de police, gendarmerie, anciens combattants, et victimes de guerres font leur passage devant la tribune, sous les ovations de la population. Les tout-petits de la maternelle, suivis de leurs cadets du primaire et de leurs ainés du secondaire prennent le relai. Brandissant pancartes et banderoles, ils ont scandé à travers leurs chants patriotiques, des messages de paix, d’unité, de vivre-ensemble et de multiculturalisme.

Les associations, les partis politiques (Undp,Add,Upc et Rdpc) et les mototaxis clôturent le défilé qui aura duré près de 2 heures de temps, à la place des fêtes de Nkoteng, sous le regard admiratif du sous-préfet Mathieu Nebassi.

Les prix et diplômes d’excellence sont remis aux établissements scolaires qui se sont distingués durant leur passage au défilé.

Un match de football de l’unité disputé au stade Moretty par les vétérans de la zone industrielle et du club 2 zéro, et un vin d’honneur offert par monsieur le sous-préfet et Madame à leur résidence, ont constitué le bouquet final des manifestations.

Pour l’autorité administrative, tout s’est bien déroulé dans son unité de commandement et il en exprime sa totale satisfaction:

« Je ne peux qu’être une autorité administrative très heureuse qui vient de vivre un défilé ponctué par un Faste et une solennité. Au travers de leur passage, les associations, les partis politiques ont traduit dans les faits, le vivre-ensemble, la paix et l’unité, l’émergence en 2035. » déclare le sous-préfet Mathieu Nebassi.

« J’ai vécu des moments importants de ma vie. Nkoteng, ville cosmopolite est le creuset de l’unité nationale qui se traduit par la présence de plusieurs ethnies du Cameroun. Nous avons célébré cette fête dans la paix, la sérénité. Par cette occasion Je rends grâce et féliciter tous les participants qui ont donné de leur temps et énergie pour que la célébration soit la plus belle dans mon unité de commandement.» confie-t-il.

*Demetrio Wouassom* de retour de Nkoteng.

Advertisements