CAMEROUN : Développement du secteur numérique : 40 jeunes du secteur informel, outillés en techniques du Mobil REPAIRING.

0
115

La cérémonie de clôture de la phase pilote du programme Mobil REPAIRING, s’est tenue la semaine dernière à l’école nationale supérieure des postes et télécommunications, en abrégée « SUP’PTIC ».

Présidée par la ministre des postes et télécommunications, Minette LIBOM LI LIKENG, la cérémonie de clôture de la phase pilote de la session de capacitation de certains acteurs du secteur informel de l’économie numérique du Mobil REPAIRING, a eu beaucoup de succès au vue des réactions des apprenants issus des dix régions du pays. C’était en présence du haut commissaire de l’Inde au Cameroun qui a fourni les formateurs à travers l’African For Excellence in Computer Aided Design (AFECAD), du représentant du MINPMEESA, du représentant du MINEFOP et du représentant ICT pour l’Afrique centrale et Madagascar. Durant 25 jours, les séminaristes ont été initiés pour certains mais tous ont été outillés dans la réparation des Smartphones (déblocages, réinitialisation etc.)

Dans son mot de bienvenue, Léontine NKAMBA, directrice adjointe de SUP’PTIC, a énuméré les vastes chantiers que son institution a entamé et les réformes qui visent à mettre l’école sur le chemin de l’excellence et l’objectif d’être une école de référence tant sur le plan national qu’international. « Il faut capitaliser les acquis pour faire bénéficier à la population dans son rayon d’action le savoir-faire et que de façon pérenne, que cette session puisse prendre ses quartiers à sup’ptic » a-t-elle indiqué.

En rappel, c’est au mois de novembre de l’année dernière que ce programme pilote a été lancé par le ministère des postes et télécommunications (MINPOSTEL) avec l’objectif, de capaciter les jeunes gens pour les sortir du secteur informel vers le formel avec la mise sur pied de toute petite unité du numérique qui devra faire vivre son homme et créer de l’emploi. Le savoir–faire des formateurs venus de l’Inde, tous des ingénieurs va permettre à ces apprenants d’être des dignes ambassadeurs dans leurs régions d’origine respectives.
La porte-parole des apprenants pour sa part, a exprimé sa gratitude au gouvernement de leur « avoir appris à pêcher au lieu de donner du poisson ». Audrey ZINA a remis un cadeau symbolique à la MINPOSTEL.

En rappel, le chef de l’Etat dans l’un de ses discours à la jeunesse en 2017, déclarait « chacun de vous et une étoile dans le ciel de notre nation ». A l’issue de cette formation, les participants bénéficient de l’accompagnement gratuit des pouvoirs publics notamment la dotation en kit de dépannage y compris le récépissé de création d’entreprise. « La balle est maintenant dans leur camp » comme on le dit de manière triviale.

Clément NOUMSI

Réactions


Minette LIBOM LI LIKENG, ministre des postes et télécommunications.

« Le bilan est subjectif, les formateurs ont été excellents. C’est 100 % de réussite, car les apprenants même ceux qui ont découvert le Mobil REPAIRING sur place sont à même de le faire aujourd’hui. Il fallait avoir juste le niveau du secondaire pour bénéficier de cette formation gratuite. Nous sommes satisfaits, c’était une phase pilote d’accompagnement de renforcement de capacité du secteur informel du numérique pour qu’il migre vers le secteur formel. Au vue des témoignages des apprenants, je suis satisfaite et voilà 40 étoiles qui seront nos ambassadeurs. Nous allons étendre cette expérience dans les régions pour former cette masse critique dont notre pays a besoin qui est directement opérationnel”


Dieudonné IYANCE ELA, bénéficiaire, région du Sud.

«Nous avons bénéficié du 6 au 31 Janvier 2020 de la formation dans la réparation des téléphones et Smartphones, du déblocage et de la reprogrammation. Nous avons travaillé dans l’économie numérique avec des ingénieurs venus spécialement de l’Inde, car pour nous qui avons appris sur le tas, nous serons plus performants et cela va améliorer notre vie sur le plan social et financier. C’est grâce au délégué régional du MINPOSTEL qui nous a informés et nous sommes deux à avoir été sélectionnés. Je suis très satisfait de la formation »


Audrey ZINA, bénéficiaire région du centre et porte parole des apprenants.

«Nous avons été formés sur la technologie concernant la téléphonie mobile. Du 6 au 31 janvier, nous avons bénéficiés de cette formation ici à SUP’PTIC. Pour une comme moi qui n’avait jamais travaillé dans l’électronique et avec l’appui des camarades et des formateurs, je suis aujourd’hui apte. C’est grâce au responsable régional du centre que j’ai été informée et je me suis engagée. Je souhaite que l’expérience soit renouvelée pour que d’autres jeunes en profitent car beaucoup n’ont pas cru au départ. C’était gratuit et nous en repartons avec chacun un kit en plus de la certification reçus de nos formateurs et de l’attestation reçue du ministère »

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.