Société: Vision 4 fait la une dans tous les sens.

0
893

Depuis la publication le 15 novembre dernier à son édition du journal télévisé de 20 heures d’une vidéo amateur montrant le dénommé Vincent Sosthène Fouda en petite tenue, la télévision privée vision4 fait la « une » dans tous les débats sociétaux et dans le monde du journalisme professionnel.

« Tous les coups sont permis quand l’année électorale approche », on ne le dira jamais assez. En effet à la veille des élections présidentielles, on a eu coutume de voir la vie politique de plusieurs postulants être détruite par de simples allégations, qu’elles aient finalement été fausses ou vraies une fois les élections passées. D’ailleurs là n’est plus souvent un problème, car l’objectif aura été atteint. Cette fois-ci  au Cameroun, c’est l’une des histoires les plus sales de la vie politique de ce jeune pays que la télévision de Jean Pierre Amougou Bélinga a choisi de diffuser et de programmer comme thème de débat sur plusieurs de ses programmes. Dans le reportage portant sur le sujet, la chaine de télé donne déjà la carrière de l’homme politique pour morte, précisant que la dernière voix à lui ouverte est celle de pornographie.
Seulement, cette diffusion semble mettre à nu la véritable orientation et le manque de pudeur de cette chaine et même du groupe média tout entier9BEF0258-D529-4EDC-84D4-041B0EFFD50C

Il n’ya pas un mois, un de ses journalistes, le nommé Parfait Ayissi, membre du fameux groupe « Les dinosaures de l’information », était accusé de détournement d’une stagiaire mineure dans les locaux de ce groupe média au quartier Nsam à Yaoundé. Dans le même ordre d’idées, le monde médiatique se plaint du mauvais traitement des dossiers et des interventions pas très professionnelles dont font montre plusieurs journalistes de ce groupe qui pourtant gagne en notoriété dans le continent et dans le monde ; une notoriété due au recrutement massif d’hommes de média de renom depuis le début d’année, de la création à Bangui d’une de leur antenne,…

Le revers de la médaille

Aussi insensé que l’on puisse être, tout ceci se présente comme une suite des évènements qui n’auront pas été en la faveur de ce grand militant du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Accusé pour détournement de fonds plusieurs fois, Jean Pierre Amougou Bélinga serait en train de réussir son coup politique vis-à-vis d’hommes politiques de grand calibre. Si tel est le cas, il aura bien réussi à salir l’image de Vincent Sosthène Fouda. Et la question que l’on se pose ipso facto est celle de savoir comment tous ces « grands journalistes » qui y officient auront pu laisser passer un tel reportage. Auraient-ils eux aussi été embarqués dans ce faux journalisme où le monnayage dicte sa loi ?

Tout compte fait, la notoriété dont jouissait ce média depuis le début d’année a elle aussi pris un coup dans les réseaux sociaux et plus encore dans les foras des hommes de média, où Vision 4 est déjà taxée de télévision des mille collines. Selon plusieurs, le groupe média l’Anecdote est à l’image de son fondateur qui jouirait encore de l’indulgence de l’Etat. Mais chaque chose à son temps, et la souris peut bien danser tant que le chat n’a pas encore faim. Just wait and see.

Eric Ombolo

Images: cameroon.watsupafrica.com

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.