RETRAIT DE LA CAN 2019 AU CAMEROUN : « CAN OU PAS CAN, LES TRAVAUX VONT SE POURSUIVRE ! »

LE GOUVERNEUR DE L’OUEST ANNONCE UN CONTRAT AVEC UNE NOUVELLE ENTREPRISE POUR ASSURER LA TRAVERSEE DE LA VILLE DE BAFOUSSAM ET MET EN GARDE CONTRE LE DESISTEMENT.

0
208

LE GOUVERNEUR DE LA RÉGION DE L’OUEST ANNONCE UN CONTRAT AVEC UNE NOUVELLE ENTREPRISE POUR ASSURER LA TRAVERSÉE DE LA VILLE DE BAFOUSSAM ET MET EN GARDE CONTRE LE DÉSISTEMENT.

AUGUSTINE AWA FONKA VIENT DE PRÉSIDER UNE RÉUNION DANS SES SERVICES AXÉE SUR LE SUIVI-ÉVALUATION DU NIVEAU D’AVANCEMENT DES PROJETS DE LA COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS (CAN) DANS LA RÉGION DE L’OUEST.

Courroucé et triste au lendemain du retrait de la CAN Total 2019 au Cameroun le vendredi 30 novembre par AHMAD AHMAD, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), le gouverneur de la Région de l’Ouest Cameroun a présidé une réunion dans ses services pour évaluer le taux d’avancement des infrastructures et inviter les parties prenantes à poursuivre les travaux sans relâche : « Malgré la décision de la CAF de vendredi dernier 30 novembre 2018, le chef de l’Etat a instruit la tenue des présentes assises pour assurer les différents prestataires et les différentes populations de la région de l’Ouest, le respect et son engagement pris pour l’achèvement et la livraison des différentes infrastructures concernées par la CAN dans les délais contractuels. C’est également pour moi l’occasion d’inviter toutes les entreprises adjudicataires, les promoteurs d’hôteliers privés et les différents concessionnaires, d’accélérer les travaux et de redoubler d’ardeur au travail pour achever tous les chantiers dans les échéances recommandées et indiquées. À cet effet, je reste à l’entière disposition de toutes les entreprises et prestataires pour l’accompagnement et le soutien dont ils auront besoin dans le cadre de la réalisation et l’atteinte de ces objectifs majeurs. Les dotations financières requises pour la réalisation et l’achèvement de tous les projets sont disponibles et le paiement de tous les décomptes se fera sans faille. »

Augustine AWA FONKA renchérit : « L’objectif ce matin c’est de faire le point pour voir comment évoluer donc, que chacun nous dise exactement la situation sur le terrain. On avait programmé des descentes pour visiter tous ces projets et ce sera respecté scrupuleusement. On va parler concret et il n’est pas question qu’il y’ait relâchement quelque part, que les gens sachent ce qu’ils doivent prendre à sa responsabilité, à son niveau, pour s’assurer que les choses avancent ».

MISES EN GARDE ET ÉTAT D’AVANCEMENT.

Au terme des échanges, il ressort que le taux d’avancement global des travaux est de 51%, les bateaux pour l’équipement des stades selon la représentante de l’entreprise en charge des stades à l’Ouest sont déjà au port autonome de Douala. le gouverneur de l’Ouest en a profité pour mettre les différentes parties en garde sur le désistement mais également pour les rassurer de sa disponibilité : « Que chacun nous dise les avancées sur le terrain. On doit parler progrès, c’est la remobilisation et chacun doit prendre sa responsabilité à son niveau pour s’assurer que les choses avancent. L’état a pris l’engagement. Le chef de l’État a déclaré et cet engagement du chef de l’État sera respecté. Par rapport à tous ces décomptes, si quelqu’un a un problème quelque part, il faut qu’il indique pour qu’on puisse saisir ceux qui ont affaire avec l’État. On saisit toute autorité compétente pour résoudre notre problème. On pouvait avoir l’excuse pendant la saison pluvieuse or, ceci est la saison sèche et il n’y a donc pas d’excuse valable. C’est le moment de travail et il faut qu’on profite de cette période pour vraiment avancer et il faut que les délais soient respectés; et celui qui croit qu’il peut avoir un blocus quelque part se déclare parce que le Cameroun est blessé et nous devons savoir que les camerounais sont blessés et notre honneur est en jeu. Si quelqu’un croyait encore à l’amusement, qu’il se réveille parce que l’heure n’est pas à l’amusement. Si quelqu’un sent qu’il s’amusait ou était en train de jongler les fonds ou jongler avec les travailleurs ou le travail, prendre ici, signer un marché, aller faire la préférence quelque part, c’est terminé ! La préférence doit être sur ces projets. CAN ou pas CAN, tous ces projets seront réalisés ! C’est un engagement du chef de l’État qui sera respecté à la lettre. Celui qui croit qu’il ne sera pas à la hauteur, qu’il démissionne. »

Le gouverneur de l’Ouest déplore également le laxisme de certains prestataires qui selon lui serait à la base du retrait de la CAN au Cameroun : « Nous avons tenu des réunions même les dimanches, le préfet du NDÉ peut témoigner. Je l’ai fait sortir de chez lui un dimanche pour donner un site à China rail way number five. Mais voilà où nous sommes aujourd’hui avec China rail way?… (cliquer sur le lien de cet article pour mieux comprendre http://www.camerpressagency.com/football-preparatifs-can-2019-les-entreprises-sous-la-menace-de-philemon-yang/). Et la procédure de la Banque mondiale est longue. Il y’a seulement quelques semaines qu’on a retiré ce marché de China rail way pour attribuer à CIJICOB donc, l’entreprise qui est en train de travailler du côté d’Ebebda jusqu’à Tonga pour qu’il assume la traversé de Bafoussam. Le ministre des travaux publics et moi nous sommes concerté il y’a une semaine pour fixer une date afin que cette semaine il fasse une descente pour installer cette nouvelle entreprise avec pour objectif, qu’il assure la traversée par rapport à la CAN. Le Cameroun a la volonté, le Cameroun est sur tous les fronts, le Cameroun a pris son engagement mais voilà ce qui s’est passé. À  l’heure où nous sommes, il n’est pas question de chercher le bouc émissaire ou les excuses. Ça ce n’est pas le moment pour les excuses. Ce qui est important c’est d’achever tous ces travaux. CAN ou pas CAN, le chef de l’État avait pris un engagement et cet engagement sera respecté point. Que chacun à son niveau prend également son engagement. »

CONSTAT SUR LE TERRAIN

Précisons qu’au moment où se tient cette autre assise, certaines infrastructures hôtelières telles, la vallée de Bana est déjà prête et opérationnel et Zingana hôtel déjà opérationnel n’a pas encore son espace pour la piscine tel que recommandé par la CAF. L’axe qui mène à l’hôpital régional de Bafoussam n’est pas encore réhabilité, la traversée de la ville n’est pas entamée et les voies de contournement sont en chantier avec la pose des caniveaux sur certains axes et le déblayage pour d’autres. La construction des logements sociaux se poursuit tout comme celle de l’hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique de Kwékong. Dans les stades, les vestiaires et l’éclairage restent attendus. Toutefois, les ingénieurs annoncent que les projets seront livrés à date.

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.