Réactions des Maires de Fokoué et de Bangangté lors de la visite de Ségolène Royal, Ambassadrice de l’ « Alliance solaire internationale ».

Après la visite de Ségolène Royal au Cameroun dans le cadre des projets pilotes de l’application concrète de l’accès à l’énergie solaire et aux énergies renouvelables, les maires de Bangangté et de Fokoué nous ont décerné leur satisfécit.

0
193

Après la visite de Ségolène Royal au Cameroun dans le cadre des projets pilotes de l’application concrète de l’accès à l’énergie solaire et aux énergies renouvelables, les maires de Bangangté et de Fokoué nous ont décerné leur satisfécit.

Paule Adrienne Demenou Tapamo est Maire de Fokoué, bénéficiaire du projet COPIL national:

« Madame Ségolène Royal qui a la Cop21 nous a promis sous l’égide de REFELA-CAM conduite par Célestine Ketcha Courtès, Maire de Bangangté. Nous avons amené des projets porteurs et la promesse a été faite. Nous sommes aujourd’hui à la phase de réalisation. Il y a eu deux communes pilotes à savoir celle de Fokoué et de Bangangté. Les mâts sont déjà visibles. Nous sommes en phase de réalisations. Bientôt Fokoué sera appelé ville lumière grâce à ces poteaux solaires, fruit de la coopération entre des partenaires français et le Cameroun. Madame Ségolène Royal est venue nous encourager. Elle a fait des promesses à savoir assurer la sécurité des femmes lors des accouchements. Elle nous promet non seulement d’étendre l’électrification solaire aux autres communes dirigées par les femmes maires, mais d’aller spécifiquement dans l’électrification à panneau solaire des maternités parce que la femme qui est la mère de l’humanité devait avoir moins de risque au cours de l’accouchement. Nous savons que les femmes perdent leurs vies quand il y a un problème d’énergie lors d’une intervention chirurgicale. Nous attendons que les promesses qui ont été faites ce jour soient réalisées ».

Célestine Ketcha Courtès, Maire de Bangangté, bénéficiaire du projet COPIL national:

« Je voudrais d’abord remercier le président Paul Biya qui a bien voulu que la décentralisation soit. La décentralisation est un système de fonctionnement de l’Etat mais également, ça devrait être un état d’esprit. Sachant que nous sommes déjà engagés dans la décentralisation avec le transfert des premières compétences de dernière génération, avec l’approfondissement, avec les textes, le président nous conduit vers l’accélération qu’il était important qu’une partenaire madame Ségolène Royal qui a mis dans la cagnotte des partenaires de la coopération telle que AIMF, 500 mille euros. Portant ainsi les projets à plus d’un millions 500 mille euros. Donc près qu’un milliard de francs cfa qui seront dépensés dans les communes dirigées par les femmes maires. Il était important qu’elle vienne voir ce que nous faisons avec cette cagnotte à Bangangté, Fokoué, Afanloum, Angossas, Bengwi, Mintom, et Mayo Oulo. Elle est venue voir et lancer la deuxième phase du projet. Elle va nous aider, nous les femmes maires, à équiper nos centres de santé intégrée notamment pour sécuriser les maternités. Elle a ainsi pris l’engagement d’accompagner dix communes. Le gouverneur Augustine Awa Fonka l’a invité à étendre ce projet dans toutes les communes du Cameroun. Nous avons commencé avec ce qu’elle met à notre disposition à sécuriser les femmes et les filles, en équipant nos centres de santé en énergie renouvelable ».

Propos recueillis par Armel Djiogue

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.