POLITIQUE : POISSON TROP GELÉ CHEZ CONGELCAM ! LE MAIRE DEFONKOU DANIEL SOUMET FRANÇOIS XAVIER WOLONG FONKOU À LA LECTURE DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU PARTI

L’EX-PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DE L’UNDP MIFI NE S’EST PAS ENCORE FRAYÉ UN CHEMIN AU RDPC DEPUIS SON DÉPART DU PARTI DE BELLO BOUBA MAÏGARI.

0
296

L’EX-PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DE L’UNDP MIFI NE S’EST PAS ENCORE FRAYÉ UN CHEMIN AU RDPC DEPUIS SON DÉPART DU PARTI DE BELLO BOUBA MAÏGARI.

Le lundi 17 décembre 2018 a eu lieu une rencontre qualifiée de “réunion de constatation pour la création de la Sous-section pilote de RDPC Mifi Ouest”. Au cours de ladite réunion, il était question de vérifier le quota des militants pour approuver ou non la création officielle de la Sous-section pilote RDPC de Tocket dans l’arrondissement de Bafoussam troisième. Une épreuve qui a reçu la mention médiocre du président de la section RDPC Mifi Ouest. Daniel DEFONKOU a clairement souligné que son camarade François Xavier WOLONG FONKOU n’est pas encore prêt : « On doit individuellement lire les noms et ils doivent se présenter physiquement, comité de base après comité de base, puis cellule après cellule ». Dans la même lancée, FOTSING Norbert, secrétaire général RDPC Mifi Ouest et premier adjoint au maire de Bafoussam 3ème  renchérit : «Le RDPC a une organisation qui lui permet de ratisser très large sur le terrain. C’est pour ça qu’on a mis les sections au niveau des arrondissements de manière que quand vous nous rejoignez, ce n’est que cette copie qu’ensemble on doit suivre puisque ça vient du président national ».

FRANCOIS XAVIER WOLONG FACE AU NOYAU CONSERVATEUR

Dans son discours adressé au comité de la section RDPC Mifi Ouest venu pour la constatation, l’ex-président de la fédération départementale UNDP Mifi rassure qu’il enregistre déjà le quota  requis pour la 45ème Sous-section du parti dans l’arrondissement de Bafoussam troisième : « De 300 militants membres des bureaux des différents organes nécessaire pour une Sous-section, la Sous-section pilote de RDPC Mifi Ouest commence avec 360 militants, chacun ayant sa carte du parti à jour de ses cotisations. Une Sous-section RDPC avec 02 comités de base et 05 cellules, une Sous-section OFRDPC avec 02 comités de base et 07 cellules, et une Sous-section OJRDPC avec 02 comités de base et 07 cellules. À travers la fiche annexe, vous avez les noms et contacts des responsables des  différents organes de notre Sous-section. Il ne s’agit là que de ceux ayant démissionnés de l’UNDP pour le RDPC le 19 mai 2018  ». Un argumentaire à revoir dans le fond selon les propos sus-évoqués par le président de section.

Face à la prorogation de la date d’installation de la Sous-section pour quota non atteint et la proposition de rejoindre celle déjà existante de Tocket, les “disciples’’ de François Xavier FONKOU WOLONG, furieux, vont exiger qu’une structure départementale soit créée : « Nous étions une fédération départementale, quel rang allez vous nous donner maintenant alors que nous venons de tous les coins de Bafoussam »? Cette préoccupation d’un ancien militant de l’UNDP sera l’occasion pour les caciques du RDPC de rappeler le règlement intérieur aux nouveaux venus : « Au niveau de la Mifi nous ne pouvons plus rien changer par rapport aux structures et dire qu’on va créer une structure départementale. Même la structure départementale qui existe pour l’instant vient directement du Comité Central. Nous n’avons pas le droit de désigner quelqu’un et dire qu’il va appartenir plutôt aux structures départementales. Quand on va en mariage chez un monsieur, on doit respecter les règles de la maison. Le jour où le père là en haut dit maintenant je change, alors nous vous dirons on a déjà changé et on ira dans le même sens. Pour l’instant on est obligé de fonctionner comme ça se présente ». Une réponse non satisfaisante pour plusieurs nouveaux  RDPCistes ayant quitté le bateau de BELLO BOUBA MAÏGARI, qui y voit en ces termes un pot au rose à l’instar de TOMPOUO  ALEXANDRE «Nous avons démissionnés et il y’a des échéances  électorales qui arrivent or, selon ma  perception, j’ai vu qu’ils sont en train de vouloir  nous exclure de la candidature des prochaines élections. C’est pour cette raison qu’ils ne veulent pas  vite nous installer. Même jusqu’au 24 février qu’il propose, on ne va pas installer cette Sous-section parce que si on installe, ça va beaucoup les gêner car, nous de l’UNDP qui venons d’arriver aurons le droit d’être candidats. C’est une forme d’exclusion qu’ils sont en train de faire. Me connaissant en politique où j’y suis depuis très longtemps avec eux, j’ai été toujours mandataire de l’UNDP aux élections et puis je les ai combattus et à un moment. Le RDPC lui même doit sa victoire grâce à moi. C’est pour cette raison que je me plain pour savoir qu’elle est la raison de ce report. »

L’ancien président de la fédération départementale UNDP MIFI cependant reste confiant quant à l’atteinte de ses objectifs: « 19 mai et 17 décembre  c’est pratiquement 6 mois. Nous voici en train de vouloir être installé comme Sous-section avec près de 360 militants à jour dans le RDPC c’est à dire cartes de parti, cartes de cotisations et timbres de cotisations  à jour. Ce n’est pas difficile au RDPC  contrairement à ce que les gens disent, il y’a encore assez de places pour que chacun se trouve la place qu’il veut. Mes camarades démissionnaires sont dans leurs unités et ces unités vivent. Ils font des cotisations dans leurs unités. Ils ne sont pas en électrons libres. Nous n’avons pas à l’occasion de cette constatation fait venir tous les militants. On a fait venir 3 à 4 personnes par unité. Le jour de la validation, vous verrez nous ferons venir près de 1000 personnes et ceux qui sont à jour vont être installés et les autres vont patienter. Il n’y a pas de menace à occuper la place d’unnor. Nous sommes partis  de manière délibérée  pour rejoindre le RDPC et conscients qu’au RDPC nous allons suivre les marches nécessaires et nous sommes en train de suivre ces marches. Pour nous, il n’y a pas de soucis sur cette disposition. »

À noter que la proposition du président de section RDPC Mifi Ouest de se rattacher à la Sous-section existante dans la même localité (Tocket)  en attendant la validation de la 45ème Sous-section, selon nos sources, n’a pas été approuvée.

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.