POLITIQUE : L’ÉLITE LOCALE DU RDPC SE DÉCHIRE DANS LES HAUTS-PLATEAUX

0
1282

L’AMBITION POLITIQUE DE L’ÉPOUSE LÉGALE DU ROI BAHAM LE CONTRARIE

Ce vendredi 15 Décembre 2017, était prévu une cérémonie d’inauguration d’un bloc de 2 salles de classe à l’école maternelle bilingue Bahiala- Baham située à 100 mètres de la chefferie. Un don du Dr Inès Laure KAMTO dit MAFO Beuh la’la’a. Le Roi POKAM Max II d’accord au départ et impliqué dans les préparatifs de cet événement selon les dires de la donatrice, retourne sa veste à 2 jours de l’événement et interdit la cérémonie.

Aux environs de 7 heures du matin du jour-j, il se déplace personnellement au centre-ville de Baham à bord de son véhicule pour renvoyer les militants et sympathisants du RDPC en route pour se rendre au lieu de ladite cérémonie. Sa majesté Roi des Baham interdit également aux transporteurs par moto taxi d’y conduire les participants.

À la veille les écoliers et corps enseignant bénéficiaires du don assistaient à une querelle violente entre le chef et son épouse par ailleurs donatrice. L’écriteau étant au centre de la dispute, le Roi aurait demandé au sérigraphiste d’indiquer que le don est offert par la chefferie. Une mention désapprouvée par le Dr Inès Laure KAMTO qui déclare être la seule à avoir financé les travaux de réfection.

DAC4331F-E666-4222-A628-985F8AA1875D A651D93E-866A-4759-9DC8-1D189713C683

LE CHEF BAHAM INTERDIT UNE CÉRÉMONIE AUTORISÉE PAR L’AUTORITÉ ADMINISTRATIVE

Malgré la mise en garde du Fô des Baham de ne pas voir son peuple assister à la cérémonie de rétrocession du bloc des 2 salles de classes réhabilité par le Dr Inès Laure KAMTO, certains résistent et s’y rendent y compris l’un de ses notables. Courroucé, Chief POKAM Max II se rend sur le lieu de l’événement et fait face à une résistance farouche avant de plier l’échine face à la détermination de son épouse. Les forces de maintien de l’ordre se range du côté de la donatrice, tout comme les autorités administratives au rang desquelles, madame le sous-préfet de Batié , et l’adjoint numéro 1 (A1) du préfet des Hauts-Plateaux. Comme la loi le prévoit pour toute manifestation publique, la cérémonie commença par la lecture du récépissé de déclaration adressé à l’autorité compétente.

EE7115F2-D6EC-4170-8C12-26BBA6549798Après ce triste incident, le A1 a présidé cette cérémonie et dans son allocution de circonstance il n’a pas manqué de saluer cette action de la Reine mère Mafo Beuh la’la’a qui selon lui a encore beaucoup à donner pour le développement les hauts plateaux et du Cameroun en général.

Ce discours booste le moral du Dr Inès Laure KAMTO qui à son tour souligne son engagement pour le Président Paul BIYA : « c’est depuis bien longtemps que j’ai décidé d’accompagner le président Paul BIYA et son gouvernement dans ses projets de grandes réalisations, en apportant ma modeste contribution dans les secteurs aussi variés tels que l’éducation nationale, le mieux vivre social, l’agriculture, l’élevage et la lutte contre la pauvreté ».

CONTEXTE DANS LEQUEL L’ÉPOUSE DU ROI BAHAM S’ENGAGE À PARFAIRE LES TRAVAUX DES DEUX SALLES DE CLASSE QUERRELLÉES

En date du 28 septembre 2017, veille de l’installation du nouveau Sous-préfet de Baham, madame Inès Laure KAMTO dit avoir été saisie par une correspondance manuscrite de la directrice de l’école adressée au Chef supérieur Baham, faisant état de l’environnement dangereux dans lequel se trouvent les enfants, accompagnée de quelques photos justificatives.

273F6A5D-3D42-4F86-83B3-9C7BF6EA70FD

Toute chose qui l’amène à se rendre sur les lieux :  » Prise de compassion, je me suis rendu sur les lieux afin de constater que ce qui était décrit par la directrice était bien plus qu’un appel. Sur place le constat est alarmant. L’état insalubre des locaux malgré l’effort des maitresses qui s’y attèlent au quotidien. Le sol non crépi, les écoliers sont à la merci des chiques et des reptiles, le plafond n’est pas couvert et les ouvertures sont inexistantes. Une enquête nous permet de savoir que le bâtiment a été construit il y’a plus d’une quinzaine d’année suite à un levé de fond par les ressortissants du quartier Bahiala et abandonné avant la finition par manque de moyens financiers.

6BB10FC9-4042-4EE9-8441-70EF689492619BC0202F-19EB-42C3-95BF-CCBCBB6AA6A0

Fort de ce constat, j’ai immédiatement pris l’engagement de me mettre en œuvre sans l’accord d’une tierce personne car on me prévient de ce que dans ledit quartier il n’est pas facile de réaliser un projet sans l’aval de certaines personnes de renom; l’objectif desdites personnes étant d’en tirer profit . Prise de panique j’ai voulu abandonner mais une voie intérieure m’a poussé à agir pour mettre un terme à la mégalomanie de ces personnes. C’est ainsi que je conjugue mes efforts pour réunir la somme de 8 000 000 Francs cfa ayant servi pour le financement ces travaux ».

MÉLANGE DE CRISE DE FOYER ET DE DÉSACCORD POLITIQUE

La Reine mère Inès Laure KAMTO a des ambitions politiques ce qui pourrait constituer un obstacle pour le Roi qui se battrait selon ses proches pour une place au sénat en 2018. Autre chose, l’une des épouses légitimes du Roi, connue comme femme de sortie est secrétaire de la section RDPC Haut-Plateaux Centre, soutenue par un camp qui s’oppose au positionnement politique des nouveaux visages, Rosine POKAM manipule le Roi selon les dires du Dr Inès Laure KAMTO avec pour justificatif, l’incident ayant eu lieu récemment au quartier Demgo. Ce jour alors que cette Sous-section devait recevoir l’élite locale, le Roi en compagnie de sa « dame de sortie » se retrouve à cette rencontre avec son « épouse légale ». Une pilule que ni sa compagne, ni lui n’avale. Ainsi le Chef se dit piégé et demande que le Dr Inès Laure KAMTO soit renvoyée. Déterminée en tant qu’élite RDPC de Demgo à participer à ces assises, elle ne bougera pas malgré les négociations de ses proches.

Si le Roi protège l’une de ses épouses la raison serait selon certains, due au fait que celle-ci traine des casseroles qui pourraient ternir son image. D’après nos enquêtes, Rosine POKAM alors, présidente de l’ APEE au Lycée bilingue de Baham, serait accusée d’avoir détourné près de 60 millions francs cfa pendant les quatre années de son mandant, soit 15 millions de francs cfa chaque année. Un détournement qui a valu la tête de l’intendant et leurs aurait (à elle et son époux) permis de se positionner en politique. Le Roi toujours selon la même source, serait une taupe pour le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), le parti d’opposition qui a pour président Maurice KAMTO, un originaire de Baham. Une trahison contre le parti du flambeau qui se ferait avec la complicité de la secrétaire de la section RDPC Hauts-Plateaux centre. Pour le faire, Le Roi POKAM Max II aurait reçu un véhicule et plusieurs présents du président national du MRC.

Au moment où nous publions cet article, nous n’avons pas encore obtenu la version de Sa Majesté POKAM Max II, l’époux de la donatrice, que nous vous promettons de publier dès que disponible.

BIOGRAPHIE DU Dr INES LAURE KAMTO DIT MAFO BEUH LA’ LA’A

Née le 19 avril 1974 à l’hôpital ad-lucem de Bandjoun, Dr Inès Laure KAMTO épouse le Roi POKAM Max II selon les informations recueillies à partir de l’acte de mariage à nous présenté, le 6 avril 2004 au quartier Tougang II dans la ville de Bafoussam, sous régime polygamique avec officier d’état civil, le nommé TAFO FOMBE Emmanuel. Mère de 3 enfants,elle est médecin gynécologue, femme politique, vice-présidente du projet national le JEFAC.

LES MILITANTS DU RDPC SE DÉCHIRENT DANS LES HAUTS-PLATEAUX

Les faits précédemment relatés ne sont que la face visible de l’iceberg. On se rappelle que depuis les obsèques de Mme BOUTCHOUANG Marie Rosette, feue maire de Bangou et belle-mère du chef de l’Etat, l’honorable Théodore DATOUO, président de la Section Hauts-Plateaux Sud et responsable de la commission financière pendant lesdites obsèques a perdu sa crédibilité pour une affaire de malversation financière. L’honorable FOTSO Faustine Laure serait à vomir suite à ses multiples heurts avec plusieurs autorités traditionnelles parmi lesquelles les Rois Bameka et Bamendjou. En mémoire encore l’histoire d’une remise des ordinateurs ayant tournée au vinaigre car le Roi Bameka avait rejeté l’offre suivi de la rixe du 6 novembre dernier à la place des fêtes de Baham, où le président de Section KAMDEM Didier s’est vu violenté en public par madame le député. L’honorable FONGANG, Président de la section RDPC Hauts-Plateaux Centre ne manque pas dans ce film car, accusé d’avoir soudoyé en vain le Roi et l’ex Sous-préfet de Batié pour qu’ils interdisent la tenue de la cérémonie de remise de dons initiée par l’une de ses camarades du parti.

Quelques incidents qui poussent à croire que 2018 sera l’année des rixes sanglantes dans le département des Hauts-Plateaux. Une question de positionnement relève-t-on!

Flore KAMGA KENGNE