POLITIQUE : LE BUREAU EXÉCUTIF RÉGIONAL DU SDF RÉUNI À BAFOUSSAM ESSAYE DE RECOLLER LES MORCEAUX

" CYRILLE NYANG PORTÉ DE FORCE À LA TÊTE DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE SDF DE BAFOUSSAM PREMIER ". EN PLUS D’ÉVALUER LA PARTICIPATION DU SDF À LA DERNIÈRE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE, LE COMITÉ RÉGIONAL DU SDF A ADOPTÉ PLUSIEURS RÉSOLUTIONS.

0
309

 » CYRILLE NYANG PORTÉ DE FORCE À LA TÊTE DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE SDF DE BAFOUSSAM PREMIER « 

EN PLUS D’ÉVALUER LA PARTICIPATION DU SDF À LA DERNIÈRE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE, LE COMITÉ RÉGIONAL DU SDF A ADOPTÉ PLUSIEURS RÉSOLUTIONS.

Réunis au siège du parti le week-end du 11 novembre 2018, le comité exécutif régional du parti de la balance n’a pas fait de cadeau à Joshua OSIH, le malheureux perdant de l’élection du 07 octobre dernier, ayant pris sur lui d’endosser la défaite du parti au cours de la réunion du NEC tenue à Yaoundé. Plusieurs faits lui sont reprochés parmi lesquels, le non respect du plan de campagne et ses prises de positions post-électorales. Pendant près de 5 heures d’horloge, les membres du bureau régional du parti du chairman Ni John Fru NDI ont évalué la participation du parti à la récente élection présidentielle et précisément au plan régional : « C’est une réunion qui était nécessaire après l’élection présidentielle du 07 octobre dernier et nous avons appelé tout le comité exécutif régional pour évaluer le travail abattu sur le terrain par les uns et les autres, et nous avons porté les critiques sur l’organisation de cette élection et au sortir de cela, nous avons décidé de regarder de l’avant pour que le parti puisse gagner les élections futures ».

Cette réunion présidée par Florent TCHANGOP, le président régional du SDF en présence du secrétaire général du parti Jean TSOMELOU, aura cependant laissé une blessure ouverte au SDF dans la Mifi où la fronde de la discorde persiste entre Cyrille NYANG et son camarade l’honorable DEFFO OUMBE SANGONG. Le bureau régional ayant entériné l’élection de l’ancien maire à la tête de la circonscription électorale de Bafoussam 1er : « Le comité exécutif a décidé compte tenu du fait que la résolution du 07 janvier 1999-2016. C’est une résolution qui vient du NEC, signée de la main du Chairman Ni John Fru NDI qui dit explicitement que ni les députés, ni les exécutifs communaux ne peuvent être président de circonscription électorale et le comité exécutif régional s’est basé sur ça pour prendre les décisions et selon un certain nombre de choses que nous avons vécu pendant l’ élection présidentielle pour valider l’élection du maire NYANG. Donc, désormais le maire NYANG c’est le président de la circonscription électorale de Bafoussam 1er et lui seul est habileté à poser des actes ou à même de poser les actes pour représenter le parti dans toutes les cérémonies officielles organisées dans cet arrondissement.»

L’HONORABLE DEFFO OUMBE SAGOUNG DÉSAVOUE LE COMITÉ EXÉCUTIF RÉGIONAL

Alors que la décision sur la validation ou non de l’élection querellée traîne, l’honorable DEFFO OUMBE aux environs de 15 heures fait un tour au siège de la circonscription électorale de Bafoussam 1er, selon l’information transmise par lui, pour présider une rencontre avec ses membres près du lieu-dit ‘’camp sable’’. À son retour, toujours les tractations. Certains qui décident de rentrer chez-eux et déclarent qu’il est important de reprendre ces élections : « Il n’est pas bon d’imposer l’un des deux. Je préfère qu’on renvoie même et comme les statuts prévoient qu’un député ne saurait remporter, que OUMBE se retire mais que ce soit en toute légalité », lance une militante avant de quitter les lieux aux environs de 17 heures.

Quelques minutes après le président régional déclarera valide les élections en faveur de Cyrille GNANG. Une décision jugée irrecevable par celui qui jusqu’à ce 11 novembre répondait au nom de président de ladite Circonscription Électorale : « des élections ont été mises à l’écart, jusqu’à ce qu’on avait déjà géré le problème de ces élections. Le coordonnateur avait reconnu sa place de coordonnateur départemental. J’ai poursuivi avec le président de la circonscription de Bafoussam premier, aujourd’hui que le président régional décide qu’il valide ces élections, c’est contre le statut du SDF et je n’admets pas des hommes politiques comme certains membres du bureau régional, membre du bureau national, qui viennent saboter le parti avec la base. Le bureau régional continue pour que les problèmes persistent ».

JE N’AI AUCUNE INTENTION NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN, NI APRÈS DE QUITTER LE SDF

Dans ses propos, l’honorable DEFFO OUMBE, éjecté de son fauteuil de président, nous aura laissé croire que certains membres du bureau auraient œuvré pour l’échec du parti à l’Ouest en soutenant le MRC. Face à ce sous-entendu, le maire GNANG Cyrille s’est dédouané en ces termes : « le remède du mensonge ou de la vérité c’est le temps et le temps quand il va passer, surtout que nous sommes des militants convaincus du SDF, nous allons trouver les moyens pour nous mettre ensemble et travailler pour ce parti que nous aimons tous. Si je devais aller au MRC, je serai allé quand le professeur FOGUE en personne est venu me contacter en 2011, je lui ai dit que je ne peux pas tenir le fanion d’un parti comme maire et je prends la brousse, encore moins être président d’une circonscription. Que les gens ne se disent pas n’importe quoi. Il y’a eu un vent, les gens ont eu besoin du changement et ont adopté la chanson à la présidentielle.Mais concrètement sur le terrain, je ne pense pas que je peux laisser le SDF pour militer dans un autre parti. Pas que je dénigre les autres partis mais, le SDF qui m’a vu naître, tous ceux qui me connaissent aujourd’hui c’est parce que j’étais investi du SDF pour être maire et j’ai fait un travail qu’ils ont apprécié et m’apprécieront toujours parce que je suis SDF et demeure. Une divorcée ne peut pas dire quelque chose de bien dans un autre mariage. Je n’ai aucune intention ni aujourd’hui, ni demain, ni après de quitter le SDF ».

Conscient du travail ardu à faire face à un nouvel adversaire, le nouveau président déclare : « le travail m’attend sur le terrain. Malgré ce qu’on a traversé pendant l’élection présidentielle, je vais m’y atteler pour mettre ensemble tous les militants. Cette validation de mon élection comme Président de la Circonscription Électorale a été faite avec un retard parce qu’ayant regroupé plus de 400 militants et un rapport de l’ancien président de la circonscription faisant état d’un certain nombre de cellules qui selon lui existent. Son secrétaire à l’organisation avait donné des appréciations. Je ne vois pas un parti politique réunir 379 militants et leurs demander de reprendre parce qu’ils n’étaient pas suffisamment représentés. Pour une circonscription comme Bafoussam premier, le travail est encore à faire. Les partis politiques fonctionnent aussi avec beaucoup de sympathisants. Je voudrai dire aux populations de Bafoussam premier que j’arrive sur le terrain pour qu’ensemble on reconstruise le parti et on termine même les projets qu’on avait commencé  quand nous étions à la commune. On va mettre à jour pour que les élections prochaines, nous reprenons cette commune pour achever nos travaux ».

À noter que l’élection querellée s’était déroulée en l’absence de Chief TCHATCHOUANG Paul, qui ne l’a pas présidé pour des raisons de quorum non atteint.

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.