POLITIQUE : LA DISCORDE S’AMPLIFIE À LA BASE SDF DE BAFOUSSAM 1er. LE MAIRE ÉMÉRITE NGNANG CYRILLE PORTÉ À LA TÊTE DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE DE BAFOUSSAM PREMIER PAR CÉSARIENNE

Réunis au siège du parti du SDF dès 11 heures ce dimanche 17 juin à Bafoussam, les militants “faction NGNANG” ont imposé la tenue de l’élection malgré le désaccord de Paul TCHATCHOUANG, le président de la commission de renouvellement des circonscriptions électorales de la MIFI.

0
548

Réunis au siège du parti du SDF dès 11 heures ce dimanche 17 juin à Bafoussam, les militants “faction NGNANG” ont imposé la tenue de l’élection malgré le désaccord de Paul TCHATCHOUANG, le président de la commission de renouvellement des circonscriptions électorales de la MIFI.

Tout commence par une mise au point de Chief TCHATCHOUANG Paul. Avec un ton dûr et menaçant, le vice-président émérite du Sénat et 2ème vice-président du SDF met en garde son camarade du parti, Honorable  DEFFO OUMBE SANGONG contre déclare-t-il, des allégations mensongères à son encontre et l’atteinte à son honneur suite à ses sorties médiatiques dans plusieurs organes de presse. Le président sortant du bureau de la Circonscription Électorale (CE) de Bafoussam 1er aurait dans une interview, indexé son camarade de s’acharner contre sa circonscription électorale. Une énième dénonciation après celle faite sous son initiative par les membres du comité exécutif régional au président national du SDF, le chairman Ni JOHN FRU NDI, prédisant une purge politique au sein du comité exécutif régional SDF de l’Ouest à la veille des élections nationales.

Après la mise en garde, le président de la commission Paul Tchatchouang procède à la vérification du quorum conformément aux textes et justifie sa présence par les statuts et règlement intérieur du parti, aussi  en application des résolutions du comité exécutif régional du 29 avril 2018 qui exige le renouvellement du mandat des membres du bureau des circonscriptions électorales arrivé à terme. Selon le calendrier, le dernier renouvellement de la CE de Bafoussam 1er date du 21 février 2015 et le Comité exécutif régional avait retenu la date du 02 juin 2018 pour son renouvellement. Toute chose qui n’a pas été faite souligne Chief TCHATCHOUANG, pour permettre au président sortant de ladite CE d’être mieux impliqué dans la conférence élective de sa circonscription. Il a demandé au camarade OUMBE NDEFFO SANGONG de convoquer une réunion extraordinaire à laquelle prendra part son comité, ainsi que la commission de renouvellement le dimanche 03 juin 2018 à son siège avec comme l’unique point à l’ordre du jour: la programmation de la conférence élective de sa circonscription initialement prévue pour le 02 juin 2018.

Chief TCHATCHOUANG PAUL SUSPEND LES TRAVAUX.

Il est 14 heures et 25 minutes  lorsque le président de la commission pour la Mifi suspend les travaux au siège du parti de la balance. Pour lui, les données du NEC font état de 61 cellules et 1769 délégués attendus : « D’après les statuts du Social Democratic Front, on devrait avoir un quorum qui est formé de deux manières à savoir, le nombre de délégué au 1/3, où le nombre de cellules présentes au 2/3. Pour le cas d’espèce, nous avons eu 379 délégués sur les 500 attendus et 24 cellules sur les 27 attendus. Dans l’un ou l’autre des cas, le quorum n’est pas atteint. Nous nous retirons tout en précisant que les travaux sont achevés ». Un argument battu en brèche par le secrétaire à l’organisation qui déclare que : « Parlant des cellules réelles qui fonctionnent, on ne peut pas aller au-delà de 33 cellules. 27 à la prise de la CE par l’honorable DEFFO OUMBE et 5 renouvelées après ».

Dans la même lancée, le maire émérite NGNANG Cyrille renchérit : « Au départ on avait proposé qu’avec 61 conseillers automatiquement on devrait avoir 61 cellules. Mais tel n’est pas le cas. Ce sont des manipulations de NDEFFO qui visent à faire croire que nous sommes en route pour fuir le parti. Avec ou sans l’accord de la commission, nous allons faire notre élection, envoyer les résultats à la hiérarchie quit à ce qu’on nous impose le 8/2. Nous partirons d’ici ce soir avec notre nouveau bureau. Il est question pour nous de défendre le SDF ainsi que notre place dans le SDF contre vents et marrées ».

Face à cette détermination des militants présents, le président de la commission a indiqué à ses camarades que sa décision est le fruit du respect des textes tout en précisant qu’il ne saurait travailler avec d’autres données que celles du NEC. Chief TCHATCHOUANG a également salué l’amour de ses camarades pour le SDF et les a rassurés de ce qu’ils seront notifiés du rapport que son équipe enverra au NEC avant de se retirer de la salle à 14 heures et 20 minutes.

MAÎTRE TSAPI JOSEPH LAVOISIER VIENT EN SAPEUR POMPIER ET MET SUR PIED UN BUREAU DE CRISE.

Quelques secondes après le départ de Tchief TCHATCHOUANG, Maitre TSAPI  Lavoisier en sa qualité de membre du bureau national déclare-t-il, s’installe sur son fauteuil et poursuit les travaux en ces termes : « La commission va faire son rapport avec ses chiffres et nous allons faire le nôtre aussi. La commission envoyée par la région est venue avec un nombre de cellule apparent. Parce que, les statuts du parti prévoient que lorsqu’il y’a un nombre déterminé de siège de conseillers municipaux dans une circonscription, il faudrait qu’on ait un nombre de cellules équivalent au nombre de conseillers municipaux. À  Bafoussam 1er, nous avons 61 sièges de conseillers municipaux. Théoriquement, on devrait avoir 61 cellules. Mais dans la réalité, nous n’avons pas 61 cellules fonctionnelles existantes à Bafoussam 1er. Or, la commission s’est basée sur ce chiffre pour évaluer son quorum. Nous avons eu l’honneur d’avoir à cette conférence, le secrétaire à l’organisation de la circonscription. Selon les statuts du parti, le secrétaire à l’organisation de la circonscription est celui qui met en place les cellules. C’est la personne ressource pour renseigner sur l’existence du nombre de cellules. Le secrétaire à l’organisation est le patron de l’organisation du parti dans une circonscription. Il a donné à la commission régionale présidée par l’honorable TCHATCHOUANG, la liste des cellules qui avaient participées à la conférence de 2015 et qui avait élu le bureau sortant. C’était 28 sièges. Entre temps il y’a eu 5 cellules qui se sont ajoutées, nous sommes à 33 cellules. La commission régionale aurait dû prendre en compte ce quorum pour organiser les élections. Se retirer c’est le droit le plus absolu de cette commission, si on s’en tient à leurs raisons. Mais, nous pensons qu’il ne faut pas frustrer des militants surtout que parmi eux, il y’a des personnes qui sont venues de très loin pour participer à cette conférence ». Sur ce, la salle l’acclame et scande le slogan : « SDF, POWER ! », suivi des youyous et des cris de victoire.

C’est ainsi qu’un bureau par consensus dit de crise est mis sur pied après un vote par acclamation : « Il y’a une dissidence et c’est pour cela que nous parlons de bureau de crise. Le président sortant n’est pas venu et a sensibilisé les autres camarades à ne pas prendre part au congrès. Nous ne pouvons pas minimiser les dissidents et ce bureau a pour mission de rassembler tous les militants du parti pour qu’on aboutisse à un but commun. On n’est pas là pour faire triompher un membre mais pour faire triompher le SDF. Il faut savoir passer la main nul n’est indispensable au SDF et ne peut empêcher le SDF d’évoluer dans Bafoussam 1er. Dans ce bureau vous retrouverez les anglophones et les francophones, les originaires de tous les départements de la région de l’ouest. C’est un bureau représentatif car, nous sommes dans une circonscription cosmopolite. C’est pourquoi nous parlons de bureau de crise ».

Cyrille NGNANG PORTÉ À LA TÊTE DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE DE BAFOUSSAM PREMIER.

En attendant l’approbation ou non de ce bureau par le NEC, Cyrille NGNANG se dit plus que déterminé à mener la bataille pour porter haut le SDF : « Le défis c’est de redémarrer dans Bafoussam premier les cellules qui avaient existées et qui n’existent plus. On va organiser une tournée et prendre les militants partout pour rallier à ce parti. Nous allons nous battre sur le terrain pour galvaniser les militants afin qu’au soir des résultats de l’élection présidentielle, Joshua OSIH soit élu président de la République. Déjà le dimanche prochain 24 juin 2018, nous allons nous réunir à Madelon au lieu-dit antenne télé pour tenir la première rencontre afin de jeter les bases de notre nouvelle dynamique ».

BUREAU DU COMITÉ EXÉCUTIF DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE DE BAFOUSSAM I DU 17 JUIN 2018.

-Président: NGNANG Cyrille

-Vice-président: TATSINKEM Augustin

-Secrétaire: TEKADJOUE Constant

– Secrétaire adjoint: DANDJO Jean Marie

-Trésorier: KOUANANG DJILO Samuel

-Trésorier adjoint: BIH Marguerite

-Secrétaire aux affaires financières: WEMBE David

-Secrétaire adjoint aux affaires financières: KUATE TAGNE Antoine

-Secrétaire à l’éducation et à la formation: MOUAFFO

-Secrétaire adjoint à l’éducation politique et à la formation: MEGNE Emilienne

-Secrétaire à la communication: NGUONGANG Abraham

-Secrétaire adjoint à la communication: KAMTCHOUANG DJI

-Secrétaire à l’organisation: NGOMPE Elie

-Secrétaire des droits de l’homme et des peuples: NJAMEN Pierre

-Secrétaire adjoint des droits de l’homme et des peuples: TITA Sunday

-Coordinateur des femmes socialistes: WADUM BIH Emilienne

-Coordinateur adjoint des femmes socialistes: MATCHINDA Jeannette

-Coordinateur des jeunes socialistes: TEWEDJE Cédric

-Commissaire aux comptes: TCHINDA Paul

-Conseiller juridique numéro 1: TAGUE Jean

-Conseiller juridique numéro 2: TATIESSE

Flore KAMGA KENGNE

Advertisements