POLITIQUE : DEUX ANCIENS MAIRES DU SDF DÉMISSIONNENT POUR LE MRC À BAFOUSSAM

«JE SUIS PARTI DU SDF PARCE QU’ON NE PEUT PAS CONTESTER UNE VICTOIRE ET LA PRENDRE EN COMPTE. C’EST UN PARTI QUI NE SE RESPECTE PLUS».

0
2057

«JE SUIS PARTI DU SDF PARCE QU’ON NE PEUT PAS CONTESTER UNE VICTOIRE ET LA PRENDRE EN COMPTE. C’EST UN PARTI QUI NE SE RESPECTE PLUS»!

BERNARD TCHANOU EST DÉSORMAIS À LA TÊTE DE L’UNITÉ DE BASE DE DJUNAN METEH DANS L’ARRONDISSEMENT DE BAFOUSSAM TROISIÈME.

Les défections se multiplient désormais dans les rangs du SDF pour le compte du MRC depuis la présidentielle du 07 octobre 2018. Un phénomène qui a pris de l’ampleur après la réaction du candidat Joshua OSIH au lendemain de la proclamation des résultats par le conseil constitutionnel. Il déclarait alors : « le conseil constitutionnel a proclamé les résultats en faveur du candidat Paul BIYA. J’en ai pris acte », une prise de position que plusieurs de ses camarades ne lui ont pas pardonné à l’exemple du maire de Loum qui n’a pas tardé à adresser une correspondance au chairman Ni John FRU NDI pour lui demander de radier Joshua OSIH du parti pour trahison. La pilule est restée plus amère pour plusieurs qui ont tout simplement décidé de quitter le parti. Ce qui est le cas pour le maire Bernard TCHANOU, ancien maire investit par le SDF ayant dirigé la commune d’arrondissement de Bafoussam troisième de 2007 à 2013. : 

« Moi je suis parti du SDF parce qu’on ne peut pas contester une victoire et la prendre encore en compte. C’est un parti qui ne se respecte plus »!  Le nouveau responsable de l’unité de base pilote DJUNAN-METEH installé officiellement le 30 décembre 2018 se dit confiant quant aux défis qui l’attendent : « J’entre dans ce parti avec toute la ferveur et nous allons gagner. Parmi les recommandations, on nous a demandé de respecter la hiérarchie. C’est la règle d’or. Il faut la comprendre ainsi que les camarades. Je suis parti du SDF, tous mes camarades de section m’ont suivi et nous allons encore recruter tous ceux qui sont encore réticents. Nous sommes à 80 cartes et je crois que d’ici là nous serons à 150 cartes. Le plan d’action c’est recruter les gens et préparer l’avenir ». À relever que  Bernard TCHANOU occupe désormais le poste de chargé de l’intégration nationale et des Droits de l’Homme au sein du bureau national du MRC.

L’ex maire Bernard TCHANOU rejoint les rangs du MRC  5 ans après monsieur SAKOUE , son ancien camarade et premier adjoint du maire GNANG Cyrille ayant quitté le navire en 2013 alors que la mandature du SDF était encore en cours.

Des démissions qui confirment selon Christophe KAMDEM, le secrétaire régional à la fédération, la qualité de l’offre politique du parti de Maurice KAMTO : «  Nous sommes ravis au vu de la qualité et le nombre de militants que nous avons rencontré à Djunang chez monsieur TCHANOU Bernard et je voudrai aussi dire à mes frères de Bamougoum et même de la région de l’Ouest qu’il est temps qu’on se mette véritablement ensemble pour construire un parti fort. Un parti fort qui en principe apportera le bien-être au bout du compte à la population Camerounaise. Nous sommes dispersés à travers des micro-partis. Il est temps que nous nous mettons ensemble pour construire le parti qu’attend le peuple Camerounais tout entier. Je n’ai pas assez de conseils à donner à monsieur TCHANOU parce qu’il s’agit d’un homme politique aguerri, il a mené le combat politique à un moment, il fut quand-même maire de Bamougoum, nous devons au MRC profiter plutôt de son expertise politique, de son expérience pour construire ce parti fort qu’attend le peuple Camerounais».

Pour ce qui est de la bataille politique avec les autres parti politique, Christophe KAMDEM déplore dit il, la hargne du SDF contre le MRC : « Nous ne voulons plus d’anciens maires, nous voulons des maires. Chacun de nous devrait se mettre debout pour dire non à ce qui nous arrive. Le SDF s’est dressé totalement contre le MRC. Ça, je ne sais pas pourquoi. J’ai été surpris de passage à Penja de rencontrer certains conseillers municipaux et maires du SDF demandant aux populations de ne pas soutenir le MRC parce que nous recrutons au SDF. Nous recrutons principalement au RDPC. Pourquoi le SDF devrait se plaindre ? Maurice KAMTO a accompagné le combat de FRU NDI en 1992 parce qu’il avait gagné. Qu’est-ce qu’il en a fait ? Un véritable homme politique devrait au préalable se poser la question pour savoir  comment est-ce que le SDF a fait pour gagner les 7 sénateurs en 2013 dans l’Adamaoua n’ayant pas un seul conseiller municipal. Ce fut un marchandage. Le MRC n’est pas un comptoir de négociations. Nous sommes en politique parce que nous voulons gouverner. Comment également en 2018 ils ont eu les 7 sénateurs dans le Nord –Ouest  alors que le RDPC avait une majorité absolue dans cette région?  Est-ce que c’est sérieux ? Voilà pourquoi nous disons au MRC que nous faisons la politique autrement. »

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.