LES ÉTUDIANTS DE L’ÉCOLE DES EAUX ET FORÊTS DE BAFOUSSAM NE S’APPROCHERONT PLUS DE LEUR CAMPUS.

0
1504

Le préfet de la MIFI vient de signer un arrêté portant fermeture de cette « école ou centre de formation à problème ».

Le lundi 11 septembre 2017, le gouverneur de la Région de l’Ouest AWA FONKA Augustine a présidé dans la salle des conférences de ses services une réunion avec toutes les parties prenantes à l’exception du promoteur. Au cours de cette rencontre, le patron de la Région est revenu sur la généalogie du problème. On retient alors que tout commença le 18 mai 2016 quand les élèves ont découvert le pot au rose mais très vite, le promoteur avec l’aide des autorités a calmé la situation pour éviter d’entacher la célébration de la fête de l’unité.

Le 22 mai, les apprenants sont revenus à la charge après une enquête minutieuse qui a revelé qu’il y’a effectivement un problème de deux agréments. Le premier avait expiré le 4 août 2016 avec la première vague des formés. Il est à noter que le premier agrément portait effectivement le nom: « École de formation professionnelle des Eaux et Forêts d’Afrique Centrale ».

Après expiration du premier agrément, le promoteur obtient un second avec pour dénomination :« Centre de formation professionnelle des Métiers de la Foresterie d’Afrique Centrale ». Toutefois, la publicité pour le recrutement de la nouvelle cuvée d’étudiants garde la dénomination du premier agrément tout comme les reçus de paiement des frais de scolarité.

RESOLUTIONS DES ASSISES DE CE 11 SEPTEMBRE 2017

Pendant la rencontre, Augustine AWA FONKA réitère que les deux Ministres à savoir, le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP) et le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF) se sont entendus pour permettre exceptionnellement à cette promotion d’achever leur formation. Une lettre qui serait « pondue » par le gouverneur d’après ces étudiants qui n’en croit pas une phrase de ce document. Mais le gouverneur les a convaincu que cette lettre est vraie.

Un comité Adhoc a été mis sur pied séance tenante pour harmoniser les différents modules de leur formation. Il est constitué de 5 élèves qui vont s’adjoindre aux personnels du MINEFOF régional et certains enseignants du centre de formation.

_DSC1537_512x281_DSC1539_512x281

FERMETURE DU CENTRE JUSQU’A NOUVEL ORDRE

Afin d’éviter une autre descente des apprenants dans les rues, l’école reste fermée en attendant que le comité Adhoc rende sa copie. Une décision du préfet du département de la MIFI datée du 08 septembre 2017 est rendue publique le 12 septembre 2017. Ledit arrêté n° 555 AP /F35/SAAJP, stipule dans son article premier que le Centre de formation professionnelle aux Métiers de la Foresterie d’Afrique Centrale est fermé à titre conservatoire. L’article 2 met en garde tout contrevenant aux dispositions du présent arrêté contre les sanctions prévues par la règlementation en vigueur.

Flore KAMGA KENGNE

 

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.