LANCEMENT DE LA 2 ème EDITION DU MOIS CAMEROUNAIS CONTRE LA SIDA.

0
454

En prélude à la 30ème Journée mondiale contre la sida qui se célébrera le 1 décembre 2017, le ministre de la santé publique, président du comité national de lutte contre le sida, en collaboration avec le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, a procédé ce 8 novembre 2017 à Bandjoun au lancement officiel sur l’étendue du territoire national, des activités de la 2ème édition du mois Camerounais de lutte contre la sida 2017, placée cette année sous le slogan « Accélérons la riposte ».

Malgré le avancées enregistrées dans la lutte contre le VIH/SIDA, cette pandémie continue à faire des ravages au Cameroun. Le gouvernement de la république avec l’appui de son partenaire technique l’ONUSIDA a décidé de passer à la vitesse supérieure en impliquant les municipalités dans cette lutte; ce travers un programme baptisé « mois camerounais contre le sida » rendue cette année à sa 2ème édition.

« Nous savons que la plupart des personnes séropositives vivent dans les grandes villes….le rôle des villes aujourd’hui est très importante pour l’accélération la lutte contre le VIH/SIDA » dira André MAMA FOUDA ,ministre de la santé publique.

5AA565A6-5CA3-4EB6-B319-01B7AF06F7F0

La signature de la déclaration de Bandjoun par une vingtaine de délégués du gouvernement et de maires venus de tous les coins du triangle national marque l’engagement de ces magistrats municipaux à contribuer efficacement à l’éradication progressive de la pandémie de sida.

Il sera question tout au long de ce mois Camerounais contre le sida qui s’étend du 8 au 30 novembre 2017, d’intensifier les actions de prévention afin de réduire le nombre de nouvelles infections, de renforcer le dépistage volontaire, de mettre immédiatement sous traitement toutes les personnes testées positives grâce à la stratégies « tester, traiter » et les y maintenir afin qu’elles aient une charge virale indétectable. Aussi il s’agira de permettre aux agents de santé communaux d’assurer la distribution des anti retro viraux pour ainsi désengorger les formations sanitaires. Il faudra également renforcer la lutte contre la stigmatisation et la discrimination.

Jules Doret NDONGO, ministre délégué au près du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a appelé à l’implication de tous les magistrats municipaux pour le bon déroulement de ces activités.

3C0E9881-0C84-42BE-940C-AED2049432CA

Cette cérémonie de lacement des activités de la 2 ème édition de mois camerounais contre le sida était couplée à un atelier d’information de renforcement des capacités des points focaux communaux sida et de plaidoyer au près des maires en vue de l’intégration de la lutte contre le VIH/SIDA dans les plans de développement communaux.

Le but de toutes ces actions est d’atteindre les objectifs 90-90-90 d’ici 2020 et l’éradication de la pandémie du siècle en 2030.

H.W. KOUAMOU

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.