« IL Y A TROP D’ABUS DE POUVOIR AU CAMEROUN ET LE CHEF DE L’ÉTAT, PAR MA VOIX, DOIT LE SAVOIR !»

LA VICE-PRÉSIDENTE DE LA COMMISSION COMMUNALE DE CAMPAGNE POUR BAHAM ET MEMBRE DE LA COMMISSION NATIONALE INTENDANCE ET LOGISTIQUE DU RDPC, DÉNONCE LA MANIPULATION POUR DÉSTABILISER SA CARRIÈRE POLITIQUE...VICTIME D’UN ABUS SUITE À UN AVIS DE RECHERCHE SIGNÉ PAR LE DIRECTEUR DE LA POLICE JUDICIAIRE, DOCTEURE INÈS LAURE KAMTO DÉCLARE SON INTENTION D’ASSAINIR L’ENTOURAGE DU CHEF DE L’ÉTAT.

0
364

LA VICE-PRÉSIDENTE DE LA COMMISSION COMMUNALE DE CAMPAGNE POUR BAHAM ET MEMBRE DE LA COMMISSION NATIONALE INTENDANCE ET LOGISTIQUE DU RDPC, DÉNONCE LA MANIPULATION POUR DESTABILISER SA CARRIÈRE POLITIQUE.

VICTIME D’UN ABUS SUITE À UN AVIS DE RECHERCHE SIGNÉ PAR LE DIRECTEUR DE LA POLICE JUDICIAIRE, DOCTEURE INÈS LAURE KAMTO DÉCLARE SON INTENTION D’ASSAINIR L’ENTOURAGE DU CHEF DE L’ÉTAT.

Depuis le 19 octobre 2018, un avis de recherche signé par le directeur de la police judiciaire à l’encontre de Dr Inès Laure KAMTO fondé sur le motif abus de confiance et escroquerie circule dans les réseaux sociaux. Une imposture et une machination, savamment orchestrées par un groupe d’escrocs selon la mise en cause pour détruire sa carrière politique.

Pour restituer les faits, Inès Laure KAMTO quelques jours après son arrivée au Cameroun, a organisé une messe d’action de grâce à son domicile à Baham pour une mise au point avec ses camarades du parti et ses proches. « Il n’en était rien qu’un sabotage et des personnes malsaines qui pensent que c’est en faisant ça que je serai recalé en politique. Mais, je dois vous dire qu’il s’agissait là d’un groupe qui me suit depuis pour essayer de m’extorquer et qui n’arrive pas à le faire parce que moi je ne cède pas au chantage, je ne cède pas au chantage et on a approché mon Celcom plusieurs dans ce sens et à chaque tentative, il les a repoussé. Après l’élection présidentielle, je me suis rendu en France pour me reposer après m’être battue longuement sur le terrain. Grande fut ma surprise de recevoir des coups de fil de mes proches pour m’informer de cet avis de recherche. Rapidement, j’ai écourté mon séjour pour revenir m’enquérir des faits qui m’étaient reprochés ».

MÉLANGE D’ABUS DE POUVOIR ET MANIPULATION POLITIQUE

Rendu à la police judiciaire de Yaoundé le 31 octobre pour répondre des faits qui lui sont reprochés, Inès Laure KAMTO raconte : « de la France où je me trouve au moment de la recherche, je demande à mon avocat sur place au Cameroun de rencontrer le directeur de la police judiciaire signataire de l’avis de recherche en question pour en savoir davantage. Le compte-rendu sera sans appel. Malgré les garanties données pour mon retour, la direction de la police judiciaire refuse de lever cet avis de recherche. Je décide de retourner au pays la nuit du 30 au 31 octobre et dès 09 heures le 31, je me rends à la direction de la PJ (Police Judiciaire) en compagnie de mon avocat. Je donne ma version et le pot au rose est mis à nu lors de la confrontation avec le sieur NTEDE Jean Marie et MOULIOM, l’un des arnaqueurs. L’autre, le nommé FANGA étant absent, le sous directeur chargé des enquêtes criminelles de la police judiciaire va renvoyer les parties pour le lendemain 1er novembre 2018 à 14 heures. Revenue au rendez-vous, nous constatons l’absence de MOULIOM et FANGA et face à la déclaration de l’autorité en charge de l’enquête de ne pas poursuivre la confrontation en l’absence des plaignants, mon avocat a sollicité et obtenu l’avis de cessation ».

Inès Laure KAMTO qui dénonce l’escroquerie, signale les manœuvres pour détruire sa carrière politique et exige que l’enquête se poursuive pour mettre à nus certains fonctionnaires véreux : « j’ai déposé une plainte au niveau du parquet parce que ces personnes n’ont pas agi seules, elles ont agi avec la complicité de certaines autorités véreuses qui, pour 5.000 ou 10.000 Fcfa, sont capables de vilipender une dame politique croyant la réduire à néant. Quand on dit avis de recherche, cela veut dire que vous ne pouvez pas traverser les portiques de l’aéroport sans être menotté et devant la presse. Mais quand j’arrive et je donne mon passeport expressément quand je suis arrivée à l’aéroport, je passe mes empreintes rien. J’arrive à l’esplanade du parking, je questionne un policier qui m’informe de ce que l’affaire est politique et que si des personnes veulent me détruire qu’ils aillent répondre de leurs actes. J’ai approché un procureur de la République qui m’a été indiqué comme étant celui ayant signé l’avis de recherche. Ce procureur de la République près les tribunaux de Mfou a été stupéfait et m’a demandé de rencontrer ceux qui veulent m’arnaquer pour leurs demander de ne pas me mêler à la bêtise. À ce jour, j’ai déposé une plainte au niveau du parquet de Yaoundé et j’ai écris au Président de la République parce que je compte bien faire valoir mes droits même si un commissaire a 7 étoiles, je compte lui enlever ses 7 étoiles pour faire valoir mes droits ».

LES FAITS AYANT CONDUIT À L’AVIS DE RECHERCHE DE DOCTEURE INÈS LAURE KAMTO PAR ELLE RELATÉS

« Courant fin février-mars 2018, je fis la connaissance de Daniel MOULIOM alors que mon véhicule est en panne. Ce monsieur qui selon ses dires fait dans la ‘’location des véhicules me propose une Prado pour mon voyage, marché conclu et les frais de location payés. Cependant, il me propose de voyager avec son chauffeur qui a l’habitude de conduire ladite voiture. Sans discuter j’accepte cette proposition contre paiement des frais de mission du chauffeur. Par la suite, le partenariat de location se poursuit. En mars monsieur MOULIOM qui m’informe être dans un besoin urgent d’argent me fait un prêt de 2,40 millions à rembourser dans 10 jours et me présente comme garanti le véhicule Prado en se présentant comme propriétaire. Lorsque je découvre que sa carte grise porte plutôt le nom de FANGA Ermann, qui serait personnel des ADC (aéroports du Cameroun), je l’interroge et il me répond qu’il n’a pas encore eu le temps de muter la carte grise de la voiture achetée à sieur FANGA Ermann. Pour me rassurer, il fait venir FANGA Ermann qui signe sur le certificat de vente et trois fois sur sa carte d’identité nationale (CNI). Le versement de l’argent suivra immédiatement après ces formalités. 10 jours après aucune nouvelle de Mouliom , ni de FANGA. Trois mois passés, aucune nouvelle. Joins au téléphone suite à moult tentatives, Monsieur MOULIOM répond que le véhicule est en ma possession et que je n’ai pas à lui mettre la pression. C’est ainsi que 4 mois plus tard je saisis le service des transports qui mute la carte grise à mon nom. En JUIN 2018, monsieur MOULIOM se lance dans des manœuvres et s’entoure de certaines autorités véreuses. À chaque fois, j’ai toujours répondu présente et n’ai jamais manqué de déférer à une seule convocation de la police. Même celui soit disant qui a acheté le véhicule avant moi n’a aucun papier qui le prouve. Simplement parce que je suis une femme politique, ils font une cabale médiatique. Ils ont échoué leur coup. On n’invite pas une femme recherchée à la présidence de la République ».

Inès Laure KAMTO renchérit : « Inès Laure KAMTO est au Cameroun et compte faire valoir ses droits et les gens évitent de la croiser parce qu’on a signé des choses sans même savoir de quoi il est question. Vous pouvez avoir un ami, il plie un document, il vient vous dire j’ai une affaire là signe ici et on va voir après. C’est de ça qu’il est question et je compte changer ça au Cameroun. Avec ma voix le président de la République va comprendre beaucoup de choses autour de lui. Je vais essayer de démanteler toute cette supercherie parce qu’il y’a plusieurs femmes, les hommes politiques et les journalistes qui en souffrent. Trop d’abus de pouvoir au Cameroun. J’ai été reçue par le président de la République et on a discuté quelques moments ».

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.