DICK EPHPHATA : UN HOMME, UNE HISTOIRE, UNE HEURE !

Il n’a pas la carrure de James Brown ou d’Elvis Presley, il est tout simplement créé à l’image et à la ressemblance de son Dieu. Il est une personne très énigmatique, mais très souvent controversée dans ses prises de positions. Il est considéré avant tout comme un adorateur, un Chantre de l’Eternel et un Ministre de l’évangile. Il, c’est le nommé Dick Ephphata, le père de la musique et de l’adoration « rhematique », une porte des célestes splendeurs et des thèmes inspirés.

0
378

Il n’a pas la carrure de James Brown ou d’Elvis Presley, il est tout simplement créé à l’image et à la ressemblance de son Dieu. Il est une personne très énigmatique, mais très souvent controversée dans ses prises de positions. Il est considéré avant tout comme un adorateur, un Chantre de l’Eternel et un Ministre de l’évangile. Il, c’est le nommé Dick Ephphata, le père de la musique et de l’adoration « rhematique », une porte des célestes splendeurs et des thèmes inspirés.

LIKOBO NGOHE MINYOUNGUE de son vrai nom, est le Fils du Révérend Salomon NGOHE et de Mme EKA Marthe. Né le 02 mars 1976 à Douala, capitale économique du Cameroun, l’artiste musicien camerounais du gospel est le père adoptif d’une fille de 12 ans d’origine centrafricaine dénommée Yadi Yasmine DICKOBO.

De par son essence, Dick est le diminutif du nom DICKOBO qui s’écrit en langue bakoko « LIKOBO ». Pasteur à l’église baptiste nationale camerounaise depuis le 02 mars 2002, après son ordination au ministère, Dieu le baptisa par un nom nouveau « Ephphata ». Ce nom d’alliance qui signifie « Ouvres-toi » fait de lui en quelque sorte, une « clé » ou une « porte ». Ce qui pourrait d’ailleurs expliquer son appel divin au Ministère du Chant considéré comme une vocation éternelle. De plus, dans sa tendre enfance, le psalmiste Dick Ephphata a vécu de nombreuses expériences surnaturelles qui confirmaient également son appel à ce Ministère particulier. Comme Elie et Elysée, l’adorateur de l’Eternel a reçu cette onction de son grand-père Paul Lembe, compté parmi les membres fondateurs des grandes chorales baptistes et évangéliques du Cameroun.

CURSUS SCOLAIRE ET ACADEMIQUE.

C’est à l’école maternelle de la Cité Sic à Douala au Cameroun que le Chantre de l’Eternel fit ses premiers pas. Quelques années plus tard, il obtint son certificat d’études primaires élémentaires (C.E.P.E.) à l’école publique d’Akwa. En 1992, quoique ses études fussent très perturbées de par son appel au Ministère, il réussit malgré tout à son Brevet d’Etudes (B.E.P.C) au Lycée Bilingue de Bonabéri. Trois ans plus tard, il franchit le cap du Probatoire série A4, toujours au sein du même Lycée. En 1997, il obtint son examen de Baccalauréat série A4 allemand au Collège Alfred Saker. L’artiste camerounais du gospel poursuivit ses études académiques à l’Université de Douala, plus précisément à la faculté des sciences juridiques et politiques de 1998 à 2000.

PALMARES DISCOGRAPHIQUE.

C’est avec une voix de charme, d’un parfum de bonne odeur et une allure de mannequin que Dick Ephphata a réussi son entrée dans le Ministère du Chant. Doté d’une technique vocale impressionnante, il a su affiner au fil des années son art.

Au départ, il interprétait les chansons des célébrités comme Don Moen, Voice of the Cross, Maurice Dassi, Psaumes 37 et les Amis de David. Choriste de l’église, il parvient à séduire les mélomanes qui venaient l’écouter. Auteur-compositeur, en 1990, il décida de sortir de l’ombre, en composant et en écrivant des chants pour des cérémonies religieuses telles que le mariage, le baptême, l’ordination des Pasteurs… Les saintes écritures restent sa principale source d’inspiration, à travers l’interprétation qu’il peut en tirer grâce au Saint-Esprit.

Désormais dans le monde du show biz, l’artiste musicien gospel a conquis ses fans du Cameroun et du monde avec son tout premier album titré « j’ai besoin de ta grâce », sorti en février 2006, produit sous le label « Glory record ». Au courant de la même année, plus précisément en Août 2006, il revient avec un second album intitulé « louange rhématique ». Avec cet album, la star a fait le tour de la sous-région réussissant ainsi à tutoyer plusieurs célébrités du gospel, ainsi, en 2014, alors qu’il résidait en République Démocratique du Congo (R.D.C), il revient avec un nouvel album intitulé « je gravirai les marches ».

La carrière musicale de Dick Ephphata n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Assis sur le roc, il n’a jamais baissé les bras. L’icône de la musique gospel camerounaise n’est jamais restée couchée  sous ses lauriers, pour attendre que la manne tombe du ciel. La preuve, il n’est pas seulement un Chantre, il sait aussi jouer à plusieurs instruments de musique. En 1996, il décida d’apprendre à jouer au piano et c’est comme un autodidacte qui s’y lance. Toujours au cours de la même année, il apprit à jouer à la guitare sèche, ensuite à la guitare basse et à la batterie.

PLAN D’ACTIONS.

Dans le souci de faire de sa carrière musicale un moyen de ramener les cœurs meurtris à Christ, l’artiste débordant de talent et d’inspiration divine, revient en 2018 avec un nouveau concept intitulé «Les soirées Essentielles» dont la vision consiste à aller à l’essentiel et de ramener l’essentiel. C’est un concept assez exceptionnel et révolutionnaire. Il s’agit ici des soirées d’adoration et de guérison spirituelle. Le but étant de créer une réflexion personnelle profonde, une remise en cause et une renaissance sociale par la promotion des valeurs chrétiennes comme le travail dur, la justice, la méritocratie etc…

BY E.W

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.