CRTV: Adèle Mbala va recommencer à présenter le journal de 20h30

0
45
L’ancienne directrice de l’information à la télévision nationale reprend du service le 4 septembre 2017. Elle n’avait plus présenté le grand journal du soir depuis le 15 mai 2017 émaillé par un incident sérieux.

 « Retrouvez dès lundi ici Adèle Mbala ». C’est en indiquant son fauteuil et avec ces mots qu’Evelyne Owona Essombo conclut  le journal de 20h30 de ce jeudi 31 août 2017. L’on reverra donc la journaliste émérite aux manettes du journal du soir. Elle présentera de nouveau le journal de 20h30 un peu plus de 3 mois et demi après l’avoir quitté dans des circonstances difficiles.

La directrice de l’information de la CRTV-télé de l’époque avait été retirée de la présentation à la suite des protestations de l’ambassade de France au Cameroun. Le courroux de la représentation diplomatique hexagonale avait été provoqué par la diffusion dans le journal du 15 mai 2017 d’une  information annonçant la composition du premier gouvernement du président Emmanuel Macron alors fraîchement élu à la tête de la République française. La CRTV-Télé était  allée vite en besogne, proposant au public une fausse nouvelle alors que la nouvelle équipe gouvernementale était attendue 48 heures plus tard. Depuis cette bourde c’est Evelyne Owona Essomba qui lui avait succédé.  La CRTV par la voix de son directeur général Charles Ndongo avait présenté ses excuses à la communauté française et aux autres téléspectateurs de la CRTV.

Au sein du public, les réactions avaient fusé. Certains dont des journalistes mitraillaient littéralement leur consoeur alors que d’autres essayaient de comprendre sa faute. Sans que l’on sache si sa mutation avait un rapport avec l’incident  du 15 mai Adèle Mbala s’était vu confier un autre poste lors du grand redéploiement des effectifs opéré à la fin du mois de juin par le conseil d’administration de la CRTV. Elle devenait chef de la division de la communication de la CRTV. Jean Atangana, un vieux de la vieille s’installait dans son fauteuil pour ce qui devenait la direction des rédactions.

Source: Cameroon-info.net