CAMEROUN : UN JOURNALISTE REÇOIT LE DIPLÔME DE MEILLEUR DONNEUR DE SANG

« POUR MOI, C’EST UNE FORT BELLE MANIÈRE DE CONTRIBUER AU BIEN-ÊTRE DES POPULATIONS ». FRANK DJAM SOKMAK AURA JUSQU’EN DATE DU 11 DECEMBRE 2018 DONNÉ AU TOTAL 74 POCHES DE SANG POUR SAUVER DES VIES. UN GESTE APPRÉCIÉ PAR TOUS, D’OÙ CE DIPLÔME À LUI DÉCERNÉ PAR LE MINISTRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE.

0
547

« POUR MOI, C’EST UNE FORT BELLE MANIÈRE DE CONTRIBUER AU BIEN-ÊTRE DES POPULATIONS »

FRANK DJAM SOKMAK AURA JUSQU’EN DATE DU 11 DÉCEMBRE 2018 DONNÉ AU TOTAL 74 POCHES DE SANG POUR SAUVER DES VIES. UN GESTE APPRÉCIÉ PAR TOUS, D’OÙ CE DIPLÔME À LUI DÉCERNÉ.

Surnommé le « blanc de la FM » par ses collègues, le journaliste en service à la 104.7 Poala FM a été honoré au cours de la cérémonie de l’arbre de Noël  le 19 décembre 2018 à l’hôpital régional de Bafoussam. Frank DJAM éveille désormais la curiosité de plusieurs confrères de la région du soleil couchant et gagne de l’admiration chez plusieurs personnes. Le journaliste donneur bénévole de sang a récemment été félicité par le gouverneur de l’Ouest lors de la conférence de presse tenue dans son bureau pour le bilan de l’année écoulée quelques jours après le  27 décembre.

Poignée de main, admiration et présenté comme un modèle. Pour la star de la charité, ce qui importe c’est le bien-être de tous : « pour moi,  c’est une fort belle manière de contribuer au bien-être des populations puisque je ne peux le faire ni en argent, ni en médicaments, mais par ce liquide précieux ».

Frank DJAM revient sur la genèse de ses actes salvateurs : « Je suis rentré dans le don bénévole de sang de façon un peu désordonné depuis plus de 20 ans, j’ai été sensible aux messages qui sont passés, des messages qui avaient été véhiculés à l’occasion des campagnes de récoltes de sang à Douala autour des années 19961997, j’étais lycéen à cette époque. Au cours de l’année 2000 précisément en septembre, je commence à donner régulièrement du sang d’abord auprès de la banque de sang de l’hôpital Laquintinie à Douala et lorsque les besoins de service m’ont transféré à Bafoussam en novembre 2015, j’ai continué avec l’hôpital de Régional de Bafoussam ».

À noter que le diplôme de donneur de sang bénévole remis à Frank DJAM SOKMAK par le directeur de l’hôpital régional FETSE TAMA GÉRARD, lui a été attribué par le ministre de la santé publique dans le but de le féliciter et le remercier pour avoir manifesté sa solidarité et contribué à sauver des vies.

Flore KAMGA KENGNE

Advertisements