CAMEROUN : Présidentielle 2018 : Zoom sur le déroulement du scrutin dans la capitale politique.

Nous sommes à Yaoundé, capitale politique du Cameroun, le 07 octobre 2018. Les populations doivent accomplir leur devoir citoyen, en choisissant leur prochain président de la République par les urnes. Dès 08 heures du matin, les premiers bureaux de vote ont ouvert leurs portes. Notre équipe s'est rendue au centre de vote du Lycée de Ngousso Ngoulmekong, qui totalise 11 bureaux de vote numerotés de A à K.

0
323

Nous sommes à Yaoundé, capitale politique du Cameroun, le 07 octobre 2018. Les populations doivent accomplir leur devoir citoyen, en choisissant leur prochain président de la République par les urnes. Dès 08 heures du matin, les premiers bureaux de vote ont ouvert leurs portes. Notre équipe s’est rendue au centre de vote du Lycée de Ngousso Ngoulmekong, qui totalise 11 bureaux de vote numerotés de A à K.

Tout commence dès l’arrivée des électeurs. Les membres d’Elections Cameroon (Elecam) se chargent de les aider à retrouver leur nom sur la liste affichée devant chaque bureau de vote. Une fois le nom et le code repérés, l’électeur est admis en salle.

Après confirmation sur une deuxième liste publiée par Elecam, l’électeur prend les bulletins de tous les candidats et une enveloppe sous l’oeil vigilent des représentants des différents candidats. Puis, l’électeur se dirige vers l’isoloir, le vote étant secret.

Une fois son candidat choisi, le reste des bulletins est jetté dans une poubelle prévue pour la circonstance. L’électeur introduit ensuite son choix dans une urne transparente et scellée. La dernière étape consiste à tremper son pouce dans l’encre indélibile pour marquer son empreinte digitale sur la liste détenue par un membre d’Elecam, et l’oriculaire est aussi trempé dans l’encre indélibile pour marquer que l’on a déjà voté. Ce processus est identique dans presque tous les autres bureaux de vote.

L’on a observé peu d’affluence pendant la matinée et même dans l’après-midi, avec une légère pluie qui s’est abattue sur cette partie de la ville aux environs de 14 heures. Signalons que quelques personnes n’ont pas trouvé pas leurs noms sur la liste et ne pouvaient pas voter par conséquent, malgré la présentation de leur récépicé d’inscription. Dans tous ces 11 bureaux de vote, les seuls partis politiques représentés étaient le RDPC, le MRC et l’UNIVERS.

Tel que prévu dans le code électoral, l’on a arrêté de voter à 18 heures et place aux dépouillements. Malgré l’absence des ampoules dans toutes les salles de classe de ce Lycée, les lampes rechargeables prévues par Elecam ont permis de faire les décomptes des voix. Le téléphone portable interdit à la veille est utilisé pour renforcer l’éclairage des lampes et a permis de filmer le résultat.

Dans les 11 bureaux de vote, l’on a enregistré 1850 votants sur 4159 inscrits pour un taux de particitation de près de 44,48 %. Trois candidats se sont démarqués du lot. Il s’ agit du président sortant Paul Biya du RDPC; du professeur Maurice Kamto du MRC et enfin de Cabral Libii du parti UNIVERS.

Dans l’ensemble, cette élection s’est déroulée dans le calme et tout le peuple camerounais attend le résultat final au plus tard dans deux semaines. « Seul le Conseil Constitutionnel est habileté à proclamer le résultat « , et le ministre de l’administration territoriale met en garde tout invidu qui violerait cette disposition de la loi .

Alain Tcheuffa Nkakanou

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.