CAMEROUN : PARTENARIAT : SÉGOLÈNE ROYAL AUX CÔTÉS DE CÉLESTINE KETCHA COURTES.

L’ANCIENNE MINISTRE FRANÇAISE DE L’ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L’ÉNERGIE, AMBASSADRICE DE L’ « ALLIANCE SOLAIRE INTERNATIONALE », PREND PART AU DEUXIÈME COMITÉ DE PILOTAGE (COPIL) NATIONAL DU PROGRAMME « FEMME ET ÉNERGIE DURABLE » LES 12 ET 13 JUILLET 2018 À BANGANGTÉ.

0
671

L’ANCIENNE MINISTRE FRANÇAISE DE L’ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT  DURABLE ET DE L’ÉNERGIE, AMBASSADRICE DE L’ « ALLIANCE SOLAIRE INTERNATIONALE », PREND PART AU DEUXIÈME COMITÉ DE PILOTAGE (COPIL) NATIONAL DU PROGRAMME « FEMME ET ÉNERGIE DURABLE » LES 12 ET 13 JUILLET 2018 À  BANGANGTÉ.

En sa qualité de fondatrice de « Da Planète », Ségolène Royal mène des actions en faveur de la sauvegarde du climat auprès de Célestine Ketcha Courtès, maire de Bangangté, par ailleurs présidente du réseau des Femmes élues locales d’Afrique (REFELA-CAM). Ce conclave a permis d’évaluer le chemin parcouru dans le cadre du projet « femme et énergie durable » depuis son lancement le 12 juillet 2017 dans les communes pilotes que sont Bangangté dans le Ndé et Fokoué dans la Menoua. Le COPIL national a pour objectif de regrouper toutes les femmes maires bénéficiaires du projet « femmes et énergie durable » en associant le REFELA-CAM à ses partenaires que sont (AIMF et Ségolène Royal).

Il s’est agi lors de cette rencontre de s’accorder sur les grands axes de la mise en œuvre du projet lancé dans cinq autres communes à savoir Afanloum (région du Centre), Angossas (région de l’Est), Bengwi (Nord-Ouest), Mintom (région du Sud), et Mayo Oulo (région du Nord). Cette rencontre a donnée quitus aux grandes orientations pour une mise œuvre dans le cadre du projet. Cette visite a permis également de rencontrer les magistrats municipaux des villes pilotes.

Dans la ville de Bangangté comme à Fokoué, les actions de « Femmes et énergie durable » sont visibles. Ces investissements sont centrés sur des actions qui ont débuté depuis un an (12 juillet 2017). En 2018, ce programme va connaître un autre pan de son implémentation.

En rappel, c’est en marge des Cop21 et 22 que ces « Amazones de la décentralisation » en cours au Cameroun ont levé près d’un million cent mille euros pour mener ces projets d’éclairage des rues, d’édifices publics et d’équipement des centres hospitaliers en mini centrale solaire. Ces projets entrent dans le cadre des objectifs de développement durables (ODD) et de l’accord de Paris sur le climat.

À l’occasion Ségolène Royal a remercié le Cameroun pour avoir donné à la France Umtiti et Mbappe, tout en invitant les camerounais au rendez-vous de dimanche prochain pour la finale de la coupe du monde 2018 en Russie.

Armel Djiogue

Advertisements