CAMEROUN : Libertés de Presse: Le Snjc soutient Caristan Isseri.

0
288

Le 03 mars 2018, Caristan Isseri, journaliste au quotidien « Le Jour », mis en reportage pour raconter l’ambiance au domicile de Mebe Ngo’o Alain Edgar, ministre des Transports sorti du gouvernement le 02 mars, a été interpellé, déshabillé, molesté et humilié par les proches du membre du gouvernement déchu.

Le Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) condamne avec la dernière énergie cet acte odieux et dénonce l’atteinte à l’intégrité physique du journaliste qui était en situation professionnelle.

Le SNJC, solidaire de Caristan Isseri, invite les journalistes camerounais de l’intérieur et de l’extérieur du pays à engager la responsabilité personnelle de Monsieur Mebe Ngo’o Alain et ses proches, qui brillent par une utilisation ostentatoire de la violence armée contre la presse.

Le SNJC invite tous les journalistes soucieux de l’intérêt du public à tout savoir, d’enquêter dans la forteresse personnelle où le journaliste du quotidien Le Jour a failli être tué.

Le SNJC demande aux autorités compétentes de se saisir de cet acte d’agression en particulier, et d’apporter la protection nécessaire aux journalistes dans l’exercice de leur métier. En attendant, nous déconseillons vivement à nos membres de se mettre inutilement en danger, en se rapprochant de certains hauts dignitaires de la République frappés de disgrâce.

Outre la saisine du chef de l’Etat de cette affaire le 04 mars, le SNJC sollicite une prompte intervention de la Fédération africaine des journalistes et la Fédération internationale des journalistes pour porter les protestations des hommes et des femmes du Cameroun à l’attention de la communauté mondiale de la presse

Fait à Douala, 04 mars 2018

Denis Nkwebo

Président du Snjc

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.