CAMEROUN : INSÉCURITÉ : LES SECESSIONISTES AUX PORTES DE L’OUEST.

LA BRIGADE DE GENDARMERIE DE BABADJOU DANS LE DÉPARTEMENT DES BAMBOUTOS VIENT DE SUBIR UNE ATTAQUE TERRORRISTE. LES POPULATIONS DE BABADJOU, VOISINES À LA VILLE DE SANTA DANS LA RÉGION DU NORD-OUEST, SONT DÉSORMAIS EN ALERTE.

0
869

LA BRIGADE DE GENDARMERIE DE BABADJOU DANS LE DÉPARTEMENT DES BAMBOUTOS VIENT DE SUBIR UNE ATTAQUE TERRORRISTE. LES POPULATIONS DE BABADJOU, VOISINES À LA VILLE DE SANTA DANS LA RÉGION DU NORD-OUEST, SONT DÉSORMAIS EN ALERTE.

Selon les témoignages recueillis sur place, les malfrats “dit sécessionnistes” au nombre de 6, sont arrivés sur une moto dans la nuit du 26 au 27 juin 2018 aux environs de 22 heures. Ils ont ouvert le feu sur les ouvertures après avoir essayé en vain de forcer les portes du poste de gendarmerie. L’impact des balles est bien visible sur la fenêtre ciblée avec des antivols brisés. Au moment de l’attaque, nous annonce une source interne, une jeune gendarme était de garde et c’est elle qui a alerté ses collègues qui ont promptement réagi et repoussé les sécessionnistes.

Ces quelques informations ont été collectées dans la masse alors que les habitants et autres curieux venus des localités voisines s’informaient auprès d’un personnel qui après avoir découvert notre identité a mis fin au dialogue.

Au moment où nous quittions les lieux, il nous a été signalé que le commandant de brigade de Babadjou était à Mbouda pour une réunion technique dans le but de renforcer la sécurité dans cette zone voisine de Santa, proche de Bamenda, région du Nord-Ouest.

Dès lors, les populations de l’arrondissement de Babadjou restent sur le qui-vive depuis ce fameux incident. Toutefois, elles vaquent encore normalement à leurs occupations. Leur état d’esprit est révélé uniquement dans le dialogue.

Au moment où nous bouclons notre article (16 heures locales), on nous annonce l’interpellation de trois suspects.

Flore KAMGA KENGNE

Advertisements