CAMEROUN : INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES : ELECAM FIXE LE CAP À 57.000 DANS BAFOUSSAM 1er, ET NGNANG CYRILLE FIXE LE SIEN À 70.000

LE PRÉSIDENT DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE SDF DE BAFOUSSAM 1er A LANCÉ UNE CAMPAGNE D’INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES CE MERCREDI 16 JANVIER AU LYCÉE DE BATOUKOP.

0
216

LE PRÉSIDENT DE LA CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE SDF DE BAFOUSSAM 1er A LANCÉ UNE CAMPAGNE D’INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES CE MERCREDI 16 JANVIER AU LYCÉE DE BATOUKOP.

Le maire émérite de la commune d’arrondissement de Bafoussam 1erqui est présenté comme un candidat idéal par plusieurs habitants de la ville de Bafoussam et les observateurs de la scène politique de l’Ouest, laboure déjà son terrain pour la prochaine élection municipale.

«Nous pensons que si le maximum de personnes s’inscrit et vote, il s’intéresse au travail des politiciens et ça veut dire qu’il y’aura plus de critique. Ce qui sera une bonne chose parce que seule la politique permet aux hommes politiques de réagir pour atteindre les attentes des populations. S’ils sont nombreux à voter, ils seront nombreux à voir comment  on gère leur cité. Ceci est l’objectif de 2019 et nous pensons que par la suite, il faut trouver les moyens pour avoir le maximum d’inscrits parce que quand on doit choisir celui qui doit gérer la cité, il y’a moins de 25% qui décide pour celui qui gère la cité et régulièrement ce n’est pas objectif. Donc, c’est pour ça que nous motivons les populations à s’inscrire sur les listes électorales afin de pouvoir choisir ceux qui les dirigent parce que quand vous ne choisissez pas, vous assumez  le choix des autres ».

Cyrille NGNANG qui dit être conscient de la bataille politique qui l’attend, a lancé le mercredi 16 janvier à l’esplanade du lycée de Batoukop, une campagne d’inscription sur les listes électorales dans l’arrondissement de Bafoussam 1er :

« Opération 70.000 inscrits à Bafoussam en 2019. C’est une opération que nous avons pensé parce que le nombre d’inscrits de 50.000 déjà à Bafoussam premier, c’est très peu par rapport à une population de plus de 100.000 habitants. Donc, avec cette opération, nous allons multiplier le nombre d’inscrits et au moment de faire le choix de ceux qui doivent diriger à Bafoussam 1er ou dans le département de la Mifi, et pour le Cameroun, il y’aura ceux qui vont contribuer à ce choix et ce sera un choix vraiment objectif ».

Le président de la circonscription électorale de Bafoussam premier compte étendre l’opération pendant toute l’année 2019 en se déployant dans les lieux de masse :

« Mon équipe et moi sommes organisés pour faire le tour dans les instituts afin de motiver les étudiants à s’inscrire. Nous serons également dans les églises les jours de culte et de messe pour exhorter les gens à venir s’inscrire  sur les listes électorales et cela nous permettra à la fin d’avoir une bonne masse qui décide de ceux qui gèrent la cité. Pour ceux qui ont les problèmes d’actes de naissances, nous connaissons la procédure. Si on a un groupe de 10 à 15 personnes, on peut  se mobiliser pour voir avec le tribunal pour ce qui est des actes de naissances et avec le commissariat, on verra pour l’établissement des cartes nationales d’identité. Je l’ai déjà fait lorsque j’étais maire en 2011. J’avais fait 1.000 cartes d’identité aux jeunes de la ville de Bafoussam mais c’était avec les moyens de la collectivité, les impôts que la population payait. Je n’ai pas les moyens de le faire actuellement. Mais, je peux leurs faciliter l’accès pour le faire rapidement ». 

Cyrille NGNANG justifie la disproportion entre les chiffres d’ELECAM et le sien :

« ELECAM a sa base pour fixer son chiffre et moi le mien. Pour avoir géré les populations, après avoir rencontré la plupart de ceux qui n’ont pas de cartes électorales, je dis si  nous avons suffisamment d’énergie pour nous déployer sur le terrain, on va dépasser les 20.000. Donc, on va atteindre nos objectifs. ELECAM a ses objectifs, Cyrille NGNANG a ses objectifs. 70.000 inscrits à Bafoussam 1er en 2019 ».

Précisons qu’un autre objectif du maire émérite est de reprendre les commandes de Bafoussam 1er :

« En 06 ans on ne peut pas réaliser un programme qu’on a pour sa communauté. J’ai fait 6 ans à la Commune d’arrondissement  de Bafoussam premier comme  maire. J’ai pu faire  ce que j’ai fait à ce moment là, mais il y’avait encore beaucoup à faire. Les inscriptions c’est pour motiver les gens. S’ils adhèrent encore  à cette pensée, ils peuvent me renouveler  cette confiance et je vais leurs démontrer au moment venu  que la déception ne sera jamais là. On va faire plus que ce qu’on avait fait par le passé ».

Au moment où nous quittions les lieux, 30 minutes après ce lancement, une dizaine de personnes avait déjà répondu présente à cette campagne. Parmi elle, des personnes qui voulaient changer leurs bureaux de vote, ceux qui possédaient déjà une carte électorale mais croyaient que c’est un exercice qui se répète pour chaque élection, et naturellement  ceux qui pour la première fois devaient se livrer à l’exercice civique. À noter qu’on peut également s’inscrire avec le récépissé de la CNI (Carte Nationale d’Identité).

En prélude au lancement de cette opération, Cyrille NGNANG a offert 15 tables bancs au lycée de Batoukop, deux cartons de rames de papiers et un carton de craies à l’établissement. Un geste salué par Henri FOGUIN, le proviseur : « Nous en avions vraiment besoin et nous l’en remercions. Que ce geste du maire contamine d’autres âmes de bonne volonté afin qu’ils continuent à nous aider dans le processus d’encadrement des enfants de Batoukop ».

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.