CAMEROUN : FIN DE VACANCE À LA CHEFFERIE BABETE

SA MAJESTE PATRICE JOËL SOP GOUMBO SUMO, NOUVEAU MONARQUE DE LA DYNASTIE BABETE A ETE INTRONISE LE SAMEDI 1ER DECEMBRE 2018 PAR LE PREFET DES BAMBOUTOS, ERNEST BUDU EWANGO A LA PLACE DES FETES DE LADITE CHEFFERIE.

0
262

SA MAJESTÉ PATRICE JOËL SOP GOUMBO SUMO, NOUVEAU MONARQUE DE LA DYNASTIE BABETÉ A ÉTÉ INTRONISÉ LE SAMEDI 1ER DÉCEMBRE 2018 PAR LE PRÉFET DES BAMBOUTOS, ERNEST BUDU EWANGO, À LA PLACE DES FÊTES DE LADITE CHEFFERIE.

Patrice Joël Sop Goumbo Sumo est le 22ème roi du groupement Babeté dans l’arrondissement de Mbouda, département des Bamboutos dans la région de l’Ouest. Son intronisation vient ainsi mettre fin à 19 années de régence à la tête de ce groupement. Cette absence de règne d’un chef fait suite au décès du 21ème roi de la dynastie du royaume le 10 août 1999. Après le départ brutal de sa majesté Boniface Sumo 1er, Patrice Joël Sop Goumbo Sumo sera choisi par le collège des notables comme le prince héritier lors des obsèques officielles de son père le 19 septembre de cette même année.

Le « Bébé-chef » alors âgé de 5 ans, sera arrêté et confié aux élites pour encadrement scolaire, le temps pour lui de devenir adulte afin de subir le rituel d’initiation à la chambre secrète dénommée le « La’akem » dans la pure tradition du groupement. Après 9 semaines d’initiation de 8 jours chacune à la gouvernance traditionnelle, le désormais chef supérieur Babeté a été présenté officiellement à ses sujets lors d’une cérémonie solennelle présidée par le préfet des Bamboutos.

Sa majesté Patrice Joël Sop Goumbo Sumo âgé de 24 ans vient ainsi de prendre le bâton de commandement à la tête d’un groupement constitué de 17 villages, d’une superficie 22 km2 pour une population estimée à 35.000 habitants. Le nouveau chef est entré au La’akem le 12 aout 2017 pour une période d’initiative auprès des notables. Cette période d’initiation achevée, il est installé au palais royal depuis le 22 octobre 2017. À la tête de cette chefferie de 2ème degré, le nouveau guide est attendu sur le chantier du rassemblement des élites autour de la population afin d’impulser une nouvelle dynamique dans son groupement.

Pendant 19 ans, la régence a été assurée dès sa création en 1999 par le notable Lucas Mbouh. Décédé quelques années plus tard, il sera remplacé par Marc Tchinda, ancien administrateur civil. Le directoire de la régence était constitué de 11 membres issus des principales loges traditionnelles avec une composante chargée de gérer les affaires courantes de la famille royale.

Désormais au trône, la lumière réapparait dans ce groupement après de deux décennies. Au nouveau roi, le préfet des Bamboutos a prescrit le sens de bonne écoute de son peuple.

À la fleur de l’âge, le jeune monarque Patrice Joël Sop Goumbo Sumo va conduire son peuple vers les cimes du développement, avec la contribution de toutes les élites sans distinction aucune.

Armel Djiogue

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.