CAMEROUN : EMMANUEL NZETE SEUL FACE AUX DIXIADES 2018 À BAFOUSSAM

À 24 JOURS DE L’ÉVÉNEMENT, LE COMITÉ LOCAL ENREGISTRE UN SEUL SPONSOR. LA RÉUNION D’ÉVALUATION DE L’ÉTAT D’AVANCEMENT DES PRÉPARATIFS DES SIXIÈMES JEUX NATIONAUX VIENT DE SE TENIR À BAFOUSSAM SOUS L’ÉGIDE DU MINISTRE GRÉGOIRE OWONA, LE COORDONATEUR GÉNÉRAL.

0
452

À 24 JOURS DE L’ÉVÉNEMENT, LE COMITÉ LOCAL ENREGISTRE UN SEUL SPONSOR. LA RÉUNION D’ÉVALUATION DE L’ÉTAT D’AVANCEMENT DES PRÉPARATIFS DES SIXIÈMES JEUX NATIONAUX VIENT DE SE TENIR À BAFOUSSAM SOUS L’ÉGIDE DU MINISTRE GRÉGOIRE OWONA, LE COORDONATEUR GÉNÉRAL.

Recommandations et appel à la mobilisation étaient au centre de la réunion qui s’est tenue dans les services du gouverneur de l’Ouest samedi 17 novembre dernier à Bafoussam. Placée sous la tutelle du coordonateur général des dixiades, le ministre Grégoire OWONA face au bilan de l’état des préparatifs, déplorent la non implication de l’élite locale : « comment on explique un événement de tel ampleur sans FOTSO Victor ? Sans le sénateur ? Comment j’explique ça ? Ce n’est pas mobiliser des centaines de millions qui vous dépassent ! » 

Pendant les échanges, l’on aura retenu que jusqu’ici les fonds ne sont pas assez mobilisés pour les sixièmes jeux nationaux du Cameroun. Prévus pour se dérouler du 15 au 21 décembre 2018, le problème de réhabilitation des installations des infrastructures sportives restent un véritable caillou dans la chaussure du comité d’organisation si l’on s’en tient à la réponse du Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Bafoussam (CUB). À la question de savoir si Bafoussam sera prêt, il répondra que c’est avec l’argent qu’on peut affirmer cela et que les moyens financiers ne sont pas encore disponibles.

Sur le plan vestimentaire, la CUB sera également interpellée par le comité central mais très vite elle se désengage: « je suis vraiment désolé que des informations erronées ont été envoyées à votre niveau. Ces informations suivies des infirmations ne relèvent pas de notre structure. La convention qui lie la CUB au Comité Olympique disait que la CUB devait utiliser ses 50 millions pour, financer des pagnes, réhabiliter des infrastructures, payer les commissions des membres du Comité Olympique. La Communauté Urbaine ne pourra pas à elle seule, payer des pagnes, financer les aménagements et payer les commissions des membres. Au moment où nous recevons ces factures, des dispositions avaient déjà été prises pour la réhabilitation des infrastrures . Il est donc clair que la CUB ne peut pas financer les pagnes ».

LE MINISTRE GRÉGOIRE OWONA INVITE LE DÉLÉGUÉ DU GOUVERNEMENT AUPRÈS DE LA CUB À RELEVER LE DÉFI ET APPELLE LE COMITÉ LOCAL D’ORGANISATION À GÉRER LE PROBLÈME DE SPONSORING

Face aux différentes plaintes de la CUB, le coordonateur général du comité national olympique et sportif va rappeler au Délégué du Gouvernement que c’est lui qui avait réclamé les dixiades 2018 pour le compte de la ville de Bafoussam avant de lui demander de mettre la main à la patte : « imaginez vous un seul instant, que le Cameroun soit en train de dire à la CAF, donnez-nous l’argent pour la construction des sites. La ville de Bafoussam dit (venez faire les jeux chez nous ) et le minimum c’est d’avoir des infrastructures. Monsieur le Délégué, s’il vous plaît, mettez tout en œuvre. S’il y’a une intervention, comme celle du ministre des marchés publics, on va vous aider. Mais ne nous demandez pas l’argent parce que quand vous avez envoyé le devis du budget d’aménagement au Comité Olympique, je vous donne un exemple, est ce que c’est la CAF qui a aménagé les stades à Bafoussam? La CAN va avoir lieu, elle doit avoir lieu. Ça aurait été très facile de dire à la CAF apportez nous l’argent on va faire. Vous avez vous même vu la pression sur le Cameroun, donc je voudrai que des dispositions soient prises autant plus qu’on me dise que des aménagements ce ne sont pas des grandes choses. On ne veut pas des choses extraordinaires, on veut que les normes soient respectées, que les enfants puissent avoir un cadre minimum donc nous retenons que la CUB va prendre toutes les dispositions pour que les petits aménagements que j’ai cités puissent avoir lieu sur les lieux de compétitions. »

Pour ce qui est du sponsoring, Grégoire OWONA répète que la seule société brassicole ne fera pas l’affaire et appelle à la mobilisation de l’élite locale pour le financement des jeux nationaux 2018 à Bafoussam.

La prestation de l’hymne des dixiades s’est faite et le CD de l’hymne remis officiellement au coordonnateur. Le timing de l’ouverture et de la clôture a également été arrêté sur 2 heures.

À noter que trois disciplines ont été annulées à savoir le Kick boxing, l’handisport et le cyclisme. Ce qui réduit à 13 le nombre de disciplines pour ces sixièmes jeux nationaux.

Flore KAMGA KENGNE

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.