CAMEROUN : Dr INES LAURE KAMTO AU CHEVET DES PERSONNES VULNÉRABLES

LA REINE-MÈRE BAHAM MAFEU BEU LA LA’A VIENT DE REMETTRE DES DONS AUX DÉTENUS DE LA PRISON CENTRALE DE BAHAM ET AUX PENSIONNAIRES DE L’ASSOCIATION HUMANITAIRE POUR LA PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPÉES ET SOCIALEMENT VULNÉRABLES (AHP2V). LES CÉRÉMONIES SOLENNELLES DE REMISE DE CES DENRÉES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ ONT SERVI DE TRIBUNE POUR L’APPEL À LA CHARITÉ DES PERSONNES BIENFAITRICES.

0
342

LA REINE MÈRE BAHAM MAFEU BEU LA LA’A VIENT DE REMETTRE DES DONS AUX DÉTENUS DE LA PRISON CENTRALE DE BAHAM ET AUX PENSIONNAIRES  DE L’ASSOCIATION HUMANITAIRE POUR LA PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPÉES ET SOCIALEMENT VULNÉRABLES (AHP2V).

LES CÉRÉMONIES SOLENNELLES DE REMISE DE CES DENRÉES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ ONT SERVI DE TRIBUNE POUR L’APPEL À LA CHARITÉ DES PERSONNES BIENFAITRICES.

C’est pour elle une tradition depuis deux ans, la reine mère Inès Laure KAMTO par ailleurs militante dévouée du RDPC va à la rencontre des personnes vulnérables pour leurs apporter son réconfort. Ce fut le cas ce mercredi 20 février 2019 à la prison centrale de Baham et au siège de l’association humanitaire pour la promotion des personnes handicapées et socialement vulnérables.

La reine mère Inès Laure KAMTO a remis des denrées de première nécessité notamment : 5 sacs de riz de 50 kg, 3 bidons d’huile de palme, 3 sacs de maïs, 2 sacs de haricots, 6 sacs de sel de 18 kg, 1 sac de soja de 50 kg, 1 carton de cubes de 25 paquets, 1 sac de tapioca, 2 cartons de sucre de 50 kg, tant pour la prison centrale que pour les pensionnaires de l’AHP2V.

En plus de ces dons, les détenus ont eu 50.000 francs cfa, un don de Léa POKAM, fille de la donatrice : « Ma fille Léa POKAM m’encourage dans toutes mes actions sociales. En février 2018, elle vous a promis lors de son passage dans cette prison qu’elle reviendra vers vous et elle me charge de vous adresser son bonjour d’ailleurs, elle a contribué à hauteur de 3/10ème de sa ration mensuelle depuis le mois de décembre dernier soit une somme de 50.000 FCFA. Elle sait qu’il y’a beaucoup d’innocents ici et ne voudrait pas les abandonner.»

ACTION POLITIQUE OU HUMANITAIRE ?

Elle est désormais sur tous les fronts: politique, social et même culturel. Celle qui depuis 2 ans a été faite marraine de la célébration de la journée nationale de la langue maternelle dans le département des Hauts-Plateaux est connue pour ses largesses mais également pour ses batailles dans le but de faire rayonner le RDPC dans ce département. Tel un pavé dans la marre, elle est arrivée dans la sphère politique des Hauts-Plateaux. Et loin des paroles, elle a posé des actes concrets ce qui lui aura valu de se faire des ennemis à l’intérieur du parti du flambeau ardent. On peut citer entre autres, la remise d’un important stock de matériel pour l’agriculture constitué les houes et machettes, une campagne d’établissement gratuit des cartes nationales d’identité à Baham, l’organisation de plusieurs éditions pour prôner l’excellence scolaire dans les Hauts-Plateaux. Ce n’est donc pas un fait de hasard si désormais le président de la section RDPC Haut-Plateaux Centre KAMDEM Didier est bel et bien présent dans ses tournées comme  ce fut le cas ce mercredi 20 février.

Loin de la politique, la présidente du groupe Queen-K Inès aura créé une association de femme pour les actions humanitaires et c’est au travers de cette association qu’elle recueille les besoins des populations. La réhabilitation d’un bloc de 2 salles de classes à hauteur de 8 millions en 2017, la remise des denrées de première nécessité aux personnes vulnérables est la résultante de cette proximité. Un geste de cœur motivé par la modeste vie de la donatrice qui désire alléger les souffrances des personnes nécessiteuses raconte-elle :

« Comme je dis toujours pour ceux qui me suivent, je sais d’où je viens. Quand on a été un enfant abandonné à soi-même, je ne souhaiterai pas voir d’autres personnes revivre mon passé. Aujourd’hui je suis celle là que ce soit dans ma famille ou dans la société qui essaye de lever la tête pour empêcher une souffrance dans la mesure de mon possible.»

DES BÉNÉFICIAIRES NÉCESSITEUX

En plus des denrées de première nécessité, Dr Inès Laure KAMTO a remis une trentaine de chaises roulantes à l’association humanitaire pour la promotion des personnes handicapées et socialement vulnérables. Un geste salutaire que les bénéficiaires souhaitent qu’il serve d’exemple pour l’implication de plusieurs bienfaiteurs :

« Depuis plus de 22 ans que nous existons ici, rares sont ceux qui s’intéressent à notre action puisque c’est à but non lucratif. Nous rencontrons plusieurs difficultés parmi lesquelles, l’alimentation, l’eau et les problèmes d’encadrement avec le matériel roulant. Nous avons eu plus de 50 fauteuils roulants qui sont tous décimés parce qu’on est obligé de dépiécer 6 pour en faire 1 et on ne trouve pas actuellement les pièces au Cameroun. Ce qui fait que le don de ces 30 chaises est salvatrice car il arrive à point nommé ».

Dans la même lancée que Zacharie POKAM, le coordonnateur de l’AHPS2V, le régisseur de la prison centrale de Baham rassure la reine mère sur l’usage à bon escient des dons reçus :

« Depuis l’ouverture de la prison centrale de Baham en 2013, on n’a jamais eu des dons d’une telle envergure. Il n’y a que vous vraiment. En dehors du don en question, le cœur avec lequel vous nous faites ces dons nous impressionne et contrairement à certaines institutions, nous utilisons cela pour nos détenus et veillons toujours à ce qu’il n’y ait pas de détournements ».

Les détenus ne sont pas restés en marge de ces remerciements et leur porte-parole a tenu à souligner : «  Madame le docteur, nous vous garantissons  que ces efforts que vous multipliez toutes les années nous donnent la détermination d’être de la société de demain et pour cela vous pouvez compter sur nous ».

Toutefois, souligne Dr Inès Laure KAMTO, son souhait est de voir les détenus devenir des êtres exemplaires qui devront intégrer la société de demain. À noter que les femmes de la prison centrale de Baham ont eu droit chacune à un pagne de la journée internationale de la femme 2019.

Flore KAMGA KENGNE

 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.