CAMEROUN : DIXIADES 2018 : LES PRÉPARATIFS FACE À LA CRISE FINANCIÈRE

C’EST SOUS UN TON DE CRISE QUE LE COORDONNATEUR LOCAL DES JEUX NATIONAUX DU CAMEROUN, AWA FONKA AUGUSTINE, GOUVERNEUR DE L’OUEST A TENU LE MARDI 16 OCTOBRE DERNIER, UNE RÉUNION DE SUIVI-ÉVALUATION DE L’ÉTAT DES PRÉPARATIFS DE CETTE FÊTE DE L’OLYMPISME ET DU SPORT QUI SE DEROULERA À BAFOUSSAM.

0
270

C’EST SOUS UN TON DE CRISE QUE LE COORDONNATEUR LOCAL DES JEUX NATIONAUX DU CAMEROUN, AWA FONKA AUGUSTINE, GOUVERNEUR DE L’OUEST A TENU LE MARDI 16 OCTOBRE DERNIER, UNE RÉUNION DE SUIVI-ÉVALUATION DE L’ÉTAT DES PRÉPARATIFS DE CETTE FÊTE DE L’OLYMPISME ET DU SPORT QUI SE DÉROULERA À BAFOUSSAM.

La capitale régionale de l’Ouest accueillera du 15 au 20 décembre 2018, la 6ème édition des jeux nationaux du Cameroun. À moins de deux mois de l’événement, tout stagne.

Si les différentes commissions sont à pied d’œuvre, il faut cependant noter que le problème de finances reste la principale difficulté au centre du non avancement des travaux préparatoires de ce rendez-vous de l’olympisme et du sport qui a lieu tous les deux ans.

L’âge des athlètes et sportifs a été revu à la baisse selon les propos  de la direction technique. Les tests de sélection permettront de retenir les athlètes et sportifs âgés de 15 à 20 ans au lieu de 20 à moins de 23 ans comme initialement annoncé.

Au regard de la modicité des moyens, le nombre de jeunes volontaires est passé de 300 à 100. Pour l’heure, le recrutement et la formation de ces derniers restent attendus. La sélection des athlètes et sportifs de la région de l’Ouest annoncée pour le samedi 20 octobre 2018 a été reportée au samedi 27 octobre 2018 pour manque de finances selon les explications du comité régional olympique et sportif de l’Ouest (CROS). La direction technique des jeux dit « s’appuyer sur des personnes ressources dans les différentes disciplines retenues. Il est bien vrai que nous avons mis un accent sur les entraîneurs régionaux mais à côté, nous avons des animateurs des centres de formation qui sont reconnus et réputés dans la région pour leur qualité d’experts bien que jusqu’à présent nous ne soyons pas à même de vous produire une liste définitive des athlètes et sportifs. Nous sommes quand-même sûrs d’une chose, ce que le travail est en train de se faire malgré la non disponibilité des moyens financiers », confie Njoya Moustaphah, rapporteur de la commission technique.

Pour ce qui est des infrastructures sportives de la Communauté Urbaine de Bafoussam, rien n’est encore en marche. Notons qu’un accord avait été signé entre la Communauté Urbaine de Bafoussam (CUB) et le Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC) permettant ainsi à la capitale régionale d’accueillir les jeux avec la participation de certains pays de la sous-région. Selon les termes de cet accord, la participation de la CUB s’élève à 50 millions de francs. Cette somme devrait servir à la réhabilitation de certaines infrastructures sportives propres à la ville de Bafoussam. Après une étude de faisabilité pilotée par la délégation régionale des travaux publics pour l’Ouest, l’enveloppe pouvant permettre de rendre ces infrastructures praticables s’élève à près de 100 millions. Après la présentation du rapport d’étude de faisabilité au CNOSC, la CUB attend le retour depuis des mois.

À ce sujet, Awa Fonka Augustine, coordonnateur local des jeux, a demandé à la Communauté Urbaine d’entamer les travaux avec sa côte-part au regard des délais, en attendant la réaction expresse du Comité National Olympique et Sportif.

« Nous avons évalué l’état des préparatifs des Dixiades de décembre 2018 dans la région de l’Ouest. Les uns et les autres ont été rappelés sur leurs responsabilités afin que les différentes commissions s’organisent mieux pour que l’Ouest soit prêt d’abord préparer les équipes de l’Ouest par rapport à ce grand événement. Nous avons aussi évalué les préparatifs dans la ville de Bafoussam qui va accueillir les jeux dans quelques mois. Je reste confiant en ce sens que c’est un jeu qui est organisé au niveau national mais c’est Bafoussam en particulier qui a signé une convention avec le Comité National Olympique et Sportif pour accueillir cette édition. Je pense que les moyens financiers seront mis à temps à la disposition de la commission locale d’organisation pour permettre de mieux organiser et préparer les jeux. Les dates sont déjà connues. C’est pour cela que nous sommes en train de nous préparer d’abord au niveau régional parce que Bafoussam va abriter ces jeux mais n’oublions pas que la région de l’Ouest sera en compétition avec d’autres régions », justifie Awa Fonka Augustine, coordonnateur local des jeux et gouverneur de la région de l’Ouest.

Du 15 au 20 décembre 2018, aura lieu à Bafoussam la 6ème édition des jeux nationaux du Cameroun. Au total, 224 athlètes seront choisis sur la base de la performance lors des tests de sélections dans les différentes délégations. Ils seront placés sous la tutelle de 17 encadreurs, autour de 16 disciplines olympiques et sportives. Ces sélections se font dans 12 disciplines individuelles : l’athlétisme, l’athlétisme pour déficients visuels, la boxe, le cyclisme, la gymnastique, l’haltérophilie, le judo, le karaté, la lutte libre, le nanbudo, le kick-boxing, le tennis de table. Quatre sports collectifs seront en compétition à savoir le football, le handball, le volleyball et le basketball.

Dans chaque commission, tous les projets de budgets sont déjà mis à la disposition de la coordination générale des Dixiades Bafoussam 2018. Seul le déblocage des fonds permettra désormais de mettre en branle la machine des préparatifs liés à ces jeux nationaux.

Armel Djiogue

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.