CAMEROUN : DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE : Les chefs d’entreprise sensibilisés sur la mise à niveau.

LA MISE À NIVEAU ET LA RESTRUCTURATION DES ENTREPRISES DE LA RÉGION DE L’OUEST ÉTAIENT AU CENTRE D’UN SÉMINAIRE-ATELIER LE 6 SEPTEMBRE 2018 À BAFOUSSAM.

0
169

LA MISE À NIVEAU ET LA RESTRUCTURATION DES ENTREPRISES DE LA RÉGION DE L’OUEST ÉTAIENT AU CENTRE D’UN SÉMINAIRE-ATELIER LE 6 SEPTEMBRE 2018 À BAFOUSSAM.

Une mission de sensibilisation et d’information de toutes les parties prenantes à la mise à niveau des entreprises basées dans la région de l’Ouest Cameroun en vue de leur adhésion au programme national de mise à niveau (PNMAN) est descendue à Bafoussam le 6 septembre dernier. Une adhésion qui, selon le bureau de mise à niveau (BMN), vise à contribuer au développement économique du pays et surtout à la modernisation de son tissu industriel pour une compétitivité des entreprises camerounaises.

« Chaque région doit savoir que l’Etat a mis en place un instrument pour accompagner les entreprises. Parlant aux chefs d’entreprises, nous leurs disons ce que l’Etat fait et entend faire et comment il faut faire pour y accéder. C’est l’objet principal de ce séminaire de sensibilisation. Et lorsque vous êtes sensibilisés, vous pouvez parler à d’autres entreprises qui sont autour de vous afin qu’ils viennent adhérer. Vous savez que l’adhésion au programme national de mise à niveau est volontaire ce qui suppose donc que chacune des entreprises doit pouvoir l’avoir écoutée une fois et assistée à un séminaire de sensibilisation pour savoir ce qu’elle doit faire pour avancer », justifie Chantal Elombat Mbedey, directrice BMN.

PLUS DE 500 ADHESIONS

Dans son mot, la directrice du Bmn expliquera aux participants que les adhérents au programme de mise à niveau, bénéficient d’un diagnostic permettant de détecter les faiblesses de l’entreprise mais également les forces de l’entreprise concernée. Un diagnostic qui permet de capitaliser les forces acquises. Pour ce qui est des faiblesses, des mesures sont précises afin de sortir l’entreprise de celles-ci en la comparant aux entreprises du même secteur localement mais également à l’international pour essayer de relever son niveau de sorte qu’à l’issu du diagnostic, un plan de développement de l’entreprise soit mis en place.

« L’entreprise bénéficie du fait de leur réalisation d’une prime octroyée par le BMN et correspondant à 20% de la valeur des investissements matériels effectifs et audités par un consultant externe. Cette prime est plafonnée à 50 millions de francs CFA. En termes chiffrés, nous pouvons vous dire que pour les adhésions, nous sommes à peu prêt à 500 entreprises. Nous avons près de 300 entreprises qui sont actuellement accompagnées par des mises à niveau globales. Ainsi, le BMN contribue à inscrire dans la durée la stratégie nationale de la modernisation du tissu industriel et de renforcement de la compétitivité des entreprises, par un appui à l’amélioration de la capacité de production, du respect des normes, de la qualité et de la restructuration des entreprises », dixit Chantal Elombat Mbedey.

À l’occasion de ce séminaire-atelier, la société camerounaise de savonnerie se présente comme le modèle de la mise à niveau des entreprises à l’Ouest. Elle a reçu une première prime d’une valeur de plus de 20 millions sur ses investissements matériels après diagnostic.

Les participants, responsables d’entreprises venus de toute la région de l’Ouest ont dit leur volonté à adhérer au bureau de mise à niveau afin de bénéficier de l’accompagnement de l’Etat surtout dans un environnement économique de moins en moins probant.

Armel Djiogue

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.