CAMEROUN : CONDAMNATION DE POLYCARPE ABAH ABAH : LES CONSEILS CRIENT À L’ACHARNEMENT.

DANS UN COMMUNIQUÉ DE PRESSE PUBLIÉ LE 21 MARS DERNIER, LES AVOCATS DE L’EX-MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES DÉNONCENT UN ACHARNEMENT CONTRE LEUR CLIENT.

0
362

DANS UN COMMUNIQUÉ DE PRESSE PUBLIÉ LE 21 MARS DERNIER, LES AVOCATS DE L’EX-MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES DÉNONCENT UN ACHARNEMENT CONTRE LEUR CLIENT. CETTE SORTIE INTERVIENT DEUX JOURS APRÈS SA CONDAMNATION EN FIN DE SEMAINE DERNIÈRE PAR LE TRIBUNAL CRIMINEL SPÉCIAL À 18 ANS D’EMPRISONNEMENT POUR UNE AFFAIRE DE DÉTOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS AVEC L’EX-DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA CRTV, LE PROFESSEUR GERVAIS MENDO ZE.

« Cette condamnation, une véritable parodie de justice, s’intègre dans le cadre d’une stratégie pensée, planifiée, mise en œuvre et visant, pour des raisons inavouées mais bien connues, à maintenir l’ex-ministre de l’économie et des finances en prison le plus longtemps possible », pouvait-on lire de ce communiqué de presse rendu public par ses conseils. Pour eux, « depuis le 31 mars 2008 date de son arrestation, alors même qu’il ne faisait l’objet d’aucune imputation d’une quelconque faute, Polycarpe Abah Abah est victime d’un acharnement injustifié et sans précédent dans l’histoire judicaire de notre pays et même probablement, nulle part ailleurs ».

Quelques preuves ont été évoquées par ces défenseurs. Six procédures judiciaires distinctes ont été engagées contre lui. Il s’agit entre autre des affaires « Crédit Foncier du Cameroun » ; « Lydienne Eyoum » ; « tentative d’évasion aggravée » ; « TVA » ; « CRTV volet 1 » ; « CRTV volet 2 ». Il est important de rappeler qu’il a été définitivement acquitté par la  Cour Suprême pour l’affaire Lydienne Eyoum. « Il s’est pourvu en cassation pour toutes les autres affaires objet de condamnations sus-évoquées et attend, toujours confiant en la justice de son pays, d’être jugé une deuxième fois », lit-on. Cette décision de justice est celle liée à « CRTV volet 1 ».

Le condamné selon ses avocats ne cesse de clamer son innocence tout en annonçant qu’aucune sanction n’est la résultante d’un quelconque contrôle préalable effectué par un organe de contrôle, sauf pour le cas CRTV pour lequel il avait été blanchi dans le rapport de la haute institution chargée du contrôle supérieur de l’État. « Monsieur ABAH ABAH Polycarpe tient néanmoins à clamer son innocence une fois de plus. Mais comme il a toujours été fait pour les autres affaires, dans le souci d’éclairer l’opinion publique tant nationale qu’internationale, notamment les nombreuses personnes qui n’ont pas assisté aux audiences qui se sont déroulées au TCS, ses conseils donneront un point de presse dans les prochains jours pour ce qui concerne l’affaire dite ‘’CRTV Volet 1’’ », précise cette correspondance.

Une conférence de presse est annoncée par les conseils de Polycarpe Abah Abah pour plus de détails.

Armel Djiogue  

 

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.