CAMEROUN : ACADÉMIE DE FOOTBALL OUEST : JULES MARIE TCHAMANGO : « NOUS VOULONS UNE VÉRITABLE PÉPINIÈRE DU FOOTBALL CAMEROUNAIS »

LE CHEF DE POLE OUEST DE L’ACADEMIE NATIONALE DE FOOTBALL DU CAMEROUN (ANAFOOT) FAIT LE BILAN DE LA PREMIERE VAGUE DES JEUNES FOOTBALLEURS FORMES. IL APPORTE D’AILLEURS DES ECLAIRCISSEMENTS SUR LES INSCRIPTIONS ET LE DEBUT DE LA FORMATION DES NOUVEAUX PENSIONNAIRES DE CETTE ACADEMIE DU SPORT ROI A BAFOUSSAM.

0
158

LE CHEF DE PÔLE OUEST DE L’ACADÉMIE NATIONALE DE FOOTBALL DU CAMEROUN (ANAFOOT) FAIT LE BILAN DE LA PREMIÈRE VAGUE DES JEUNES FOOTBALLEURS FORMÉS. IL APPORTE D’AILLEURS DES ÉCLAIRCISSEMENTS SUR LES INSCRIPTIONS ET LE DÉBUT DE LA FORMATION DES NOUVEAUX PENSIONNAIRES DE CETTE ACADÉMIE DU SPORT ROI À BAFOUSSAM.

LE PÔLE ANAFOOT OUEST A REPRIS SES ACTIVITES LE MARDI 23 OCTOBRE DERNIER. QUEL BILAN POUR LA PREMIÈRE SESSION DE FORMATION DES JEUNES FOOTBALLEURS CAMEROUNAIS ?

L’ANAFOOT a été créée par le président de la République en 2014. En 2018, les choses ont été implémentées sur le terrain avec le recrutement des enfants âgés 10 à 12 ans et 13 ans au maximum. Sur cette base, nous avons sélectionné les enfants dans les différentes écoles et collèges. Au finish, nous avons enregistré plus de 250 et au sortir de la formation, les experts ont fait un recrutement qui a permis à la région de l’Ouest et à toutes les autres régions de sélectionner 50 enfants, dont 30 garçons et 20 filles. Mais ça n’a pas été toujours le cas parce qu’à l’Ouest, nous avons eu 18 filles et 32 garçons. C’est avec cet effectif que nous avons terminé la saison avec la sélection nationale qui s’est déroulée à Yaoundé avec la représentantion de toutes les régions. Pour cette sélection, chaque région devait pourvoir 15 joueurs à savoir 10 garçons et 5 filles. Au sortir de cette sélection nationale, l’Ouest a eu 2 garçons et 3 filles pour la sélection nationale.

OÙ EN EST-ON AVEC LES ACTIVITÉS DE L’ANAFOOT À L’OUEST ?

Depuis une semaine, nous avons relancé les activités et l’avec l’avènement de la CAN, nous sommes très bousculés par rapport au site. Pour le moment, il n’y a que le lycée classique de Bafoussam qui abrite toutes cérémonies. Ça fait que nous sommes un peu mal placés pour reconquérir facilement l’air de jeu. Mais qu’à cela ne tienne, nous avons relancé le recrutement des nouveaux pensionnaires pour la relance des activités. Ces inscriptions nous ont permis de relancer les activités le mardi passé. Ce recrutement concerne les jeunes âgés de 10 à 12 ans et 13 ans au maximum pour les plus talentueux. Nous sommes déjà en plein enregistrement avec déjà une centaine sous la main. Nous attendons que les parents envoient davantage les enfants garçons et filles pour que nous ayons un effectif suffisant pour représenter la région de l’Ouest.

EST-CE QUE LES PENSIONNAIRES DE LA PRÉCÉDENTE SESSION NON RETENUS AU NIVEAU NATIONAL PEUVENT ENCORE S’INSCRIRE CETTE ANNÉE ?

Ils peuvent bel et bien s’inscrire sans frais dans un premier temps. Après la première séance de travail, nous serons véritablement sur le terrain déjà pour voir ceux qui sont encore sur place. C’est à partir delà que nous verrons dans quelle mesure on va se réajuster au cours de l’année effectivement. S’agissant des enregistrements, nous prenons tous ceux qui sollicitent s’inscrire à l’académie. Seul le critère âge conditionne les inscriptions. Ils peuvent être 25, 300 ou 500. Nous savons toujours nous organiser. C’est au sortir de la présélection, qu’on copte ceux qui sont sortis du lot. Le moment venu, on va retenir seulement 50. Heureusement pour nous, dans la région de l’Ouest, nous avons la chance d’avoir les experts qui viennent parce qu’à un moment donné, on peut penser que nous avons des petits copains comme ça se passe à ailleurs. Quand nous préparons les enfants, nous avons une à deux semaines sur le plan jeu et pour la qualification finale, ce sont les experts qui viennent d’ailleurs qui font cette sélection et nous reprenons les sélectionnés pour un travail technique et tactique sur le terrain. Après la sélection, nous maintenons les recalés parce qu’à la longue, nous allons former les jeunes arbitres et entraîneurs.

LA TRANCHE D’ÂGE 10-12 ANS SEMBLE ÊTRE TRÈS RÉDUITE AU REGARD DU NOMBRE DE JEUNES QUI S’INTÉRESSENT DÉSORMAIS AU FOOTBALL AU CAMEROUN ET PARTICULIÈREMENT DANS LA RÉGION DE L’OUEST. POURQUOI CETTE TRANCHE D’ÂGE ?

Nous voulons une véritable pépinière pour le football camerounais dans le futur. Nous nous sommes rendu compte que notre football souffre de tricherie. De temps en temps, on observe un peu de tricherie au niveau des âges. Il y a des enfants de 20 ans qui se sont substitués à ceux de 15 ans. Trois années après, on se rend compte qu’après une formation professionnelle, qu’il est caduc. C’est pour cela que nous voulons que les enfants soient de la tranche d’âge 10-12 ans et 13 ans au maximum. Ainsi, ils seront capables de révolutionner le football camerounais, qui bien évidement nourrit son homme.

Propos recueillis par Armel Djiogue

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.