ASSASSINATS DES CHRÉTIENS EN RDC : Un prêtre camerounais s’insurge contre le traitement fait par AFRIQUE MEDIA.

Le mardi 23 janvier 2018, au cours d’une édition spéciale à la chaîne de télévision Afrique Média TV, Sieur BANDA KANI et ses co- panelistes attaquent l’Église Catholique, le Pape François, le Cardinal Christian TUMI, certains Évêques et Prêtres.

0
334

Le mardi 23 janvier 2018, au cours d’une édition spéciale à la chaîne de télévision Afrique Média TV, Sieur BANDA KANI et ses co-panelistes attaquent l’Église Catholique, le Pape François, le Cardinal Christian TUMI, certains Évêques et Prêtres.

Au cours de l’émission du dimanche intitulée le débat panafricain, l’Abbé Philippe KAHAKE (Curé de la Paroisse Saint Charles de Kamdjouong à Bandjoun, dans le Département du Koung-Khi, Région de l’Ouest Cameroun), intervient non pas sur le sujet du jour mais pour revenir sur le thème du débat du mardi.

Dans son intervention, le prélat déplore l’acharnement de monsieur BANDA KANI contre l’Église Catholique, invite le promoteur de la chaîne Afrique Media à veiller au respect de l’objectivité, à revoir la composition de son panel et cesser de proférer des propos diffamatoires tant à l’encontre du clergé que des institutions.

ENTRETIEN AVEC LE CURÉ L’ABBÉ PHILIPE KAHAKE

Camer Press Agency (CPA) : Bonjour mon père !

Abbé Philipe KAHAKE (Abbé PK) : Bonjour à la rédaction de Camer Press Agency et à tous ses lecteurs ; merci de me permettre de m’exprimer.

CPA : Mon père qu’est-ce qui vous pousse à faire cette sortie dans notre journal en ligne ?

Abbé PK : Aujourd’hui dans le monde des médias, il y’a un peu de tout. Et si on n’a pas un sens de discernement aigu, on risque de céder à la confusion totale et qui risque d’entamer la foi des uns et des autres. Alors, tout bon chrétien devrait faire attention, savoir discerner le vrai du faux, le bon du mauvais, etc… Ceci dit, je suis un fan d’Afrique Média, j’aime suivre leurs débats pour me situer par rapport à l’actualité. Mardi passé, suite aux événements qui se sont produits en RDC, où il y’a eu une marche organisée par les laïcs après la messe et encadrée par les prêtres pour dénoncer les effets nocifs de la politique dans leur pays et demander au président KABILA d’indiquer la date de sa démission. Curieusement, on les a agressé, on a tiré sur eux, il y’a eu beaucoup de blessés et 6 morts. Mais le gouvernement s’acharne à dire qu’il y’a eu 2 morts. Les sources indépendantes, l’Église, le Cardinal MUSSONGO, tous ont décrié cette situation. Le Pape, le clergé de la Belgique, la conférence épiscopale de la Belgique, ont réagi et tout bon chrétien devrait réagir. Cependant, la chaîne de télévision Afrique Média a fait de cette affaire son cheval de bataille dans l’une de ses éditions spéciale. Alors, ils ont mal parlé de l’Église Catholique dans tous les sens, citant la bulle d’un pape et curieusement tous ceux présents sur le plateau avaient préparé des tirs groupés contre cette institution et ça m’a vraiment sidéré. Tout Homme normal écoutant cela ne pouvait pas se taire et sur le coup j’ai d’abord prié pour leur conversion parce que ce n’est pas bien de s’attaquer à une Église comme celle-là. Dans les endroits les plus reculés de ce monde, ce sont les catholiques qui y vont pour soigner les malades, prendre soins des personnes du troisième âge, des femmes enceintes et des démunis, aider des structures et aider l’Homme. J’étais donc sidéré par leur émission qui a duré presque 2h de temps et dimanche dernier pendant leur émission le débat panafricain, ils ont ouvert leur antenne au public et j’ai profité de l’occasion pour attirer leur attention sur la manière avec laquelle ils ont traité le sujet portant sur l’Église Catholique et féliciter certains panélistes. Notamment le docteur BASSILIKEN ; Célestin DJAMEN et BACHIR, des gens qui sont objectifs et donnent l’envie d’écouter. Après mon intervention comme il fallait s’y attendre, BANDA KANI a repris la parole pour insulter l’Église et le Clergé avec un langage ordurier. Je demande aux chrétiens de faire attention; ne vous laissez pas distraire par des doctrines contraires.

CPA : L’Église a-t-elle le droit de s’ingérer dans la vie politique ?

Abbé PK : Il n’ya pas de domaine réservé pour un chrétien. Nous encourageons nos fidèles à être partout. La bonne nouvelle doit être portée dans toutes les institutions et surtout en politique. On a besoin des chrétiens à l’assemblée pour voter les lois. S’il y’a des lois qui sont contraires à la vie Humaine ou à la dignité humaine, le chrétien de par sa foi doit être capable de se lever pour mettre ses collègues en garde et démontrer que cette loi porte atteinte à la dignité de l’Homme. Or, s’il n’ya pas de chrétien pour éclairer les députés pour qu’ils votent des lois justes, qui d’autre devrait le faire ? L’Église repose sur trois piliers à savoir: les prêtres, les laïcs, les religieux. Les manifestants de la RDC étaient donc dans leur rôle de rappeler au président Joseph KABILA que son mandat est à son terme et qu’il devrait respecter sa parole. Il y’a les accords de la saint sylvestre où il a annoncé qu’il n’était plus président et on a prorogé son mandat d’un an espérant qu’il devait organiser les élections pour sortir ce pays de l’impasse. Les chrétiens l’ont donc invité à respecter ses engagements. C’est une cause juste.

CPA : Est-ce que l’Église n’a pas prêté le flanc à ses détracteurs ?

Abbé PK : Tout à fait. L’Église est humano-divine. Elle est faite des Hommes, des pécheurs. Nous sommes tous des pécheurs. Jésus-Christ est le seul saint. Je ne dédoine pas l’Église totalement pour dire qu’elle n’a pas de problème interne. Nous sommes tous en voie de conversion, tous en marche vers le royaume et chacun reconnait ses tares, ses limites et ses difficultés. Voilà pourquoi, l’Église prie pour elle-même, pour ses membres ; pour sa purification afin de découvrir l’amour de Dieu et sa grâce. Donc, si dans l’Église, il y’a quelques comportements regrettables, on ne doit pas toujours mettre cela en exergue et dire que c’est toute l’Église. Ce ne sont pas tous les prêtres qui sont pédophiles, ni tous les Evêques qui dévient du droit chemin. Ce sont quelques brebis galeuses que je condamne moi-même car ce sont des pratiques qui vont à l’encontre du bien-être. S’il y’en a quelques-uns c’est vrai on peut dénoncer, mais de là à mettre tout le monde dans le même panier, je dis c’est manquer de discernement, c’est manquer d’objectivité.

CPA : Ces derniers temps, le Clergé est persécuté et les assassinats des hommes de Dieu dits engagés à travers leurs homélies sont légion. N’avez-vous pas peur d’être victimes « des mécontents »?

Abbé PK : NOOON ! Un chrétien ne doit pas avoir peur. Et puis, la persécution contre l’Église ne date pas d’aujourd’hui. Le Pape François a même souligné que l’Église n’a jamais été persécutée que dans ce 21ème siècle. En Egypte pendant la messe de la Pâques; les gens ont placé la bombe dans l’église avec un bilan de près de 50 morts, actuellement il y’a une religieuse détenue en Colombie, L’Église est persécuté partout et toujours. Il faut que monsieur BANDA KANI comprenne qu’il ne fait rien de nouveau. NERON sur la place de Saint Pierre à Rôme brulait les chrétiens tous les soirs, il y’a le colisée en Italie où on jetait les chrétiens dans les fosses ; et on faisait sortir des animaux sauvages pour offrir un spectacle aux populations et les gens applaudissaient. Les chrétiens engagés sont tués, les Évêques et le dernier en date c’est Mgr Jean Marie Benoit BALLA assassiné et jusqu’aujourd’hui rien n’est dit, il n’ya pas la vérité qui pusse sortir. Ce n’est pas ce qui va nous faire avoir peur, non! On a reçu l’esprit de force. Depuis notre baptême on a reçu le saint crème qui fait de nous des chrétiens, des prêtres, des prophètes et des rois. Nous avons également reçu l’initiation Chrétienne à savoir le baptême, la confirmation et l’eucharistie. L’esprit que nous avons reçu nous donne plutôt la force d’annoncer Jésus-Christ. Le pape Jean Paul a dit n’ayez pas peur et comme les prophètes dans le nouveau testament à l’exemple du prophète Jérémie mis en garde sur sa mission par YAHWE qui lui dit : « … attention, je t’envoie en mission devant ce peuple, si tu trembles c’est moi qui te ferai trembler. Malheur à toi si tu n’annonces pas ma parole ». Le prophète est ainsi entre le marteau de YAHWE et l’enclume du peuple. Donc, il est obligé d’assumer sa mission. Il n’ya pas de quoi avoir peur. Quand il s’agit de la vérité, il faut être du côté de la vérité et la dire sans crainte. On a connu des martyrs : Gabriel SOO par exemple tué Bamendjou alors qu’il défendait la cause du prêtre FODJO.. , le Petit KISITO assassiné avec les martyrs de l’Ouganda. Le plus beau témoignage de notre foi c’est le martyr. Le bourreau va aussi mourir et je préfère plutôt m’engager pour ne pas trahir Jésus-Christ. Car il dit : « Si tu as honte de moi devant les Hommes, moi aussi j’aurai honte de toi devant mon père »

CPA : Que répondez-vous aux chrétiens qui désertent l’Église Catholique.

Abbé PK : Attention, l’Église Catholique n’est pas là pour recruter des membres mais pour annoncer la bonne nouvelle et si elle est bien faite, la reconversion viendra de l’intérieur. À BANDA KANI, je dis que le cardinal Christian TUMI est le pasteur qu’il fallait au Cameroun et Afrique Média qui dit protéger l’Afrique et ses « vieillards » ne devrait pas laisser des personnes profiter de son canal pour vilipender cet homme exemplaire.

Flore KAMGA KENGNE