Assassinat d’un jeune commerçant le 22 décembre à Bafia: tout commence à s’éclaircir.

0
498

Mémoko aurait été assassiné pour son argent, gagné à la sueur de son front. Le jeune reconnu par le témoin est aujourd’hui en cellule. Dans sa déposition, ce dernier dénonce le frère ainé de la victime comme étant le moteur de l’assassinat. Celui-ci les aurait chargés à commettre le forfait afin de lui prendre une somme de 400.000 francs cfa, représentant un argent qu’il aura eu lors d’une cassation de cotisation en journée.

Mémoko avait effectivement cet argent dans la sacoche qu’il se refusa de remettre à ses bourreaux, mais qu’il laissera à l’imam de la mosquée du Plateau juste avant de s’écrouler sur la chaussée tentant de prendre une moto pour se rendre à l’hôpital.

Selon toujours des témoins, le grand frère de la victime se trouvait avec leur mère dans la pièce principale de la maison, affairés à décortiquer la pistache, au moment où ses complices mettaient fin aux jours de son petit-frère pour une question d’argent.

À ce jour, les recherches sont en cours pour mettre main sur les deux autres complices déjà dénoncés eux aussi, par le premier présumé coupable qui est le neveu d’un haut commis d’Etat, et donc grande élite du Mbam et Inoubou et de Bafia en particulier.

Voilà une affaire qui fera couler encore d’encre et de salive.

(affaire à suivre).

Éric Ombolo

Advertisements

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.